Donne-moi ta main

donne.jpgEternelle comédie sur l’opposition entre la culture américaine et irlandaise, »Leap Year » se devine à  l’avance dans toute sa splendeur en couchers de soleils et en paysages étendus. Elle, progrès de la petite mégère américaine (au style très femme de foyer) contre lui, rustique gars de la pluie, et entre eux le salaud de fiancé irresponsable – et donc médecin. Le moteur comique base tout son possible sur les clichés les plus éculés et la construction petit à  petit d’une douce romance entre deux êtres diamétralement opposés et dont l’antipathie réciproque va se transformer en un beau paysage de rêve et d’espoir. Réduisant les personnages secondaires au strict minimum (le père, le futur fiancé), le mélo ne tient que sur ses deux interprètes principaux, dont l’excellent charmeur Matthew Goode. Les stéréotypes y sont : lui est ronchon, elle superficielle, comme toujours en Irlande des vaches bloquent un chemin en voiture, les lacs sont luxurieux et en guise de dépaysement, les ruines d’un château mythique font l’affaire. Il y a même un détour dans la boue, un gîte plutôt rigolo, un happy-end et des étendues à  perte de vue. Elle, se rebelle par des mouvements hystériques, lui, ne fait que jurer. Son passé est passionnant (une femme l’aurait quitté pour un autre…), leur futur s’annonce pire. Pour la fin, on baillera devant les falaises ensoleillées de l’amour et les grands violons de Randy Edelman. Une envergure démesurée pour une histoire vue mille fois, dénuée d’intérêt comique et dramatique. Tout au plus y décèlera-t-on le charme facile d’un produit d’été fabriqué sur mesure.

1_5.gif

Jean-Baptiste Doulcet

Donne-moi ta main
Film américain de Anand Tucker
Genre : Comédie romantique
Durée : 1h34 min
Avec : Amy Adams, Matthew Goode, Adam Scott…
Date de sortie cinéma : 11 Août 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *