Juliet, Naked de Nick Hornby

juliet.jpg Peut-on aimer le rock et n’avoir jamais lu Nick Hornby ? Je réponds oui c’est possible ! Car avant ce »Juliet, Naked » je n’avais jamais lu une seule ligne de l’auteur de »High Fidelitly ». l’occasion rêvée donc de me faire une opinion vierge de toute comparaison à  l’issue de la lecture de ce roman.
« Juliet, Naked » met en scène Tucker Crowe, un chanteur pop auteur d’un album culte et qui a volontairement disparu de la scène en 1986. Oublié de tous ou presque, il continue de susciter un réel intérêt auprès de quelques fans qui continuent de scruter ses moindres mouvements musicaux et à  échanger leurs avis grâce à  internet. C.’est le cas de Annie et de Duncan, un couple sans passion qui passe son temps à  arpenter les sites consacrés à  Tucker Crowe ainsi que les endroits autrefois fréquentés par l’artiste.
Mais un jour, voilà  que Tucker Crowe sort de son anonymat et décide de laisser un commentaire suite à  une critique négative publiée par Annie concernant un disque de démos récemment sorti »

J.’avoue avoir pris un certain plaisir dans la première partie du livre, découvrant notamment avec quelle facilité Nick Hornby raconte comment ce drôle de couple de quarantenaires, qui ne tient au fond que par le culte voué à  Tucker Crowe, consacre tout son temps libre à  la vie et l’oeuvre de Tucker Crowe. La façon dont Nick Hornby traite notre époque est aussi intéressante, et comment le rapport à  internet a changé notre la manière d’appréhender la musique et les auteurs. Mais après une première partie rythmé et surtout palpitante quant à  la rencontre entre Annie et Tucker, le roman tourne vite en rond, distillant une atmosphère de déprime assez vite plombante. Et ce rapport entre les personnages, ce triangle amoureux (ou non) entre Tucker, Duncan et Annie dont j’attendais tant, se transforme vite en une baudruche dégonflée dont il ne ressort rien. Je n’ai pas ressenti le coôé burlesque, parfois drôle, mis en avant par la plupart des critiques et globalement je dirais que le livre m’a plutôt ennuyé.

2_5.gif

Benoît Richard

Juliet, Naked de Nick Hornby
Editions 10/18
312 pages – 19€¬
Parution : mai 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *