Dernière station avant l’autoroute, de Didier Daeninckx & Mako

Adapté du roman noir de Hughes Pagan, »Dernière station avant l’autoroute » raconte le quotidien noir, très noir, d’un flic usé, au lourd passé, dont les nuits sont hantées par les images d’une petite fille morte. Mais un soir, voilà  qu’il tombe sur le cadavre d’un sénateur gisant sur le sol d’une chambre d’hôtel. Impliqué dans plusieurs enquêtes parlementaires, ce sénateur semblait aussi et détenir quelques informations importantes…

Excellent cru que cette adaptation en bande dessinée du roman de Hugues Pagan, par Didier Daeninckx, et mis en image par Mako. Car on retrouve dans ce livre toute l’essence du roman noir, avec cette narration si particulière, cette voix-off qui nous raconte et nous fais vivre les événements comme si on était dans la peau du personnage principal, ce flic sans nom et sans avenir sdans uen ambiance glauque à  souhait, si bien restituée par le dessin de Mako. Tout au long des pages, on suit sa lente dérive, ses errements,  de beautiful loser, ses rencontres amoureuses improbables. Un personnage digne des anti-héros de série noir des années 50/60.
Le récit nous mène dans les profondeurs de la nuit, dans une historie où l’on retrouve avec tous les bons,  ingrédients (violence, crimes, prostitution, pluie, cauchemars ») qui donnent à  ce polar son statut et font de cette bande dessinée un,  objet de lecture fort prenant.

4.gif

Benoît Richard

Dernière station avant l’autoroute
scénario : Didier Daeninckx (d’après le roman de Hugues Pagan)
dessin : Mako
Editions : Rivages/Casterman/Noir
98 pages couleurs – 17€¬
parution : août 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *