Mon meilleur ami, de Gabriel Dumoulin

1099488_gf.jpgLes éditions Ego comme X publient depuis de nombreuses années des bandes dessinées autour du même thème : l’intime, le personnel et les relations humaines. Cette dernière parution ne déroge pas à  la règle, elle aurait même tendance à  la sublimer.

Gabriel Dumoulin ne cache pas que son, oeuvre est autobiographique, tant on sent que les scènes décrites dans le livre ont été probablement vécues, du moins appréhendées, déjà  vues. Comme un film d’auteur qui s’attacherait à  décrire des relations sociales, amicales, familiales ou sexuelles, mon meilleur ami n’est construit que de mini-saynètes mettant en scène soit le narrateur avec un de ses proches, soit un seul personnage, »face caméra » aurait-on tendance à  rajouter, qui se livre sur ses ressentis dans les relations qu’il entretient avec le narrateur.

Ce narrateur, l’auteur dirais-je, vient de rompre avec Estelle, dont il aime beaucoup les parents, et fait également part de sa séparation à  son meilleur ami, Christophe. Ce microcosme autour du faux-héros va bâtir au fil des 200 pages un scénario plutôt convenu (l’après-relationnel, les conflits amoureux, la belle-famille, l’amitié fragile) mais qui s’impose par la force des vignettes assemblées comme autant de fragments d’un puzzle quasi-cinématographique qui aboutirait à  une chute assez originale.

Et pour renforcer cette impression de réel, du quotidien, Dumoulin propose un regard photographique sur ces bulles (les personnages s’approchent de la réalité, mais crayonnée) et une écriture très proche des conversations que l’on peut avoir avec les siens, dans ce genre de situations.

Mon meilleur ami brouille les frontières entre le 7ème et le 9ème, tant l’album ressemble à  un story-board de nos relations humaines, mais traitées avec acuité, légèreté et talent.

Jean-François Lahorgue

4.gif

Mon Meilleur ami, de Gabriel Dumoulin
Editions Ego comme X, 214p., 22 €¬
Date de parution : septembre 2010.

Envie de partager :

One thought on “Mon meilleur ami, de Gabriel Dumoulin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *