Patxi – Amour Carabine

patxi_carabine.jpgRecevant le nouvel album de Patxi,,  je me voyais déjà , non sans une certaine délectation, dégommer le disque et son auteur. Sortir son fusil pour un album qui s’appelle Amour Carabine, cela s’appelle une évidence. Même si descendre un ancien de la Star Academy peut s’apparenter à  tirer sur l’ambulance. Certaines révélations de Patxi affirmant son intérêt pour Raphael n’appelait pas non plus à  la clémence. C.’est fou ce que l’on peut avoir comme idées préconçues et envie de meurtres.

Et pourtant ! , Amour carabine ne va cesser d’étonner, comme d’apprendre qu’une partie des textes a été écrites par le romancier Philippe Besson et que le texte de La vie normale s’inspire de Duras. Qui a dit que tous les anciens de la Starac’ étaient des incultes décérébrés ? Après écoute, l’idée première se transforme du tout au tout : dans cette chronique, il sera donc question plus d’  » amour  » et moins de  » carabine « ., Dès l’ouverture du disque et Paris, le ton est donné : derrière la rythmique en forme de roulement de tambour, la certitude d’un bon morceau pop, arrangé avec soin et goût avec des apports de machines bien (re)ssenties et de belles guitares claires. La voix de Patxi n’est pas trop présente avec juste ce qu’il faut de grain pour marquer son empreinte ; elle se fond parfaitement avec la musique en clair-obscur mais impose son tempo. Renseignement pris, le casting du disque est pour le moins impressionnant : Valérie Leulliot dans les choeurs (évanescents et pourtant essentiels), la section rythmique de M83 (2 ex Enola soit dit en passant), Mark Plati (producteur pour Bowie et Cure) au mixage et surtout Sébastien Lafargue à  la réalisation et multi instrumentatiste (guitares, claviers, piano, textures électroniques) du disque. Son nom n’est pas le plus connu mais Lafargue a été un des membres d’Autour de Lucie et a produit le premier album solo de Valérie Leulliot (tiens, tiens »). Patxi est vraiment allé le chercher pour qu’il réalise son disque et lui donne ce son pour le moins séduisant.

Amour carabine est à  ranger tout à  côté de Faux mouvement, le troisième et meilleur album d’Autour de Lucie. Cela montre le niveau mais aussi la limite parfois du disque : est-ce plus un album de Patxi ou plus un album de Sébastien Lafargue ? Nouveau procès d’intention que nous ne ferons pas ici. Entre Autour de Lucie et Patxi, Il y est plus question de vision similaire, d’état d’esprit de faux jumeaux que de plagiat. D.’ailleurs, le seul morceau qui peut un peu poser problème ressemble de trop à « Benjamin Biolay (La vie normale, proche de de beaux souvenirs). Non, non, non, Parachute, Chercher la vitesse s’écoutent et se réécoutent avec un plaisir non feint. Il y a là  un caractère enlevé mais aussi une élégance d’habillage et la touche de mélancolie qui change un bon morceau en beau morceau. Même sanction sur les tristes 60 jours, 60 nuits et Désert qui, par la musicalité du propos, ne tombe pas dans le pathos et la désespérance. Même le mécanique A l’évidence, dans ses rimes et sa mélodie (comme un mauvais titre de la nouvelle chanson française) sort du train-train et prend de la hauteur. On aimera aussi le plus électronique Chaque ville avec ses nappes curistes et ses synthés analogiques puissants à  la M83 ou le début du siècle et ses programmations  » poptronica  » et dansantes.

Qui a dit que les anciens de la Starac’ n’avaient pas de goût ? Amour Carabine nous force à  oublier le passé trouble de son auteur, à  ne pas juger un disque sur titres – et à  charge ! – et à  se concentrer bel et bien sur la seule chose qui compte : la musique. Beau disque.

Denis Zorgniotti

3_5.gif


01. Paris
02. Le Début du Siècle
03. A l’évidence
04. Non non non
05. 60 nuits, 60 jours
06. Parachute
07. La Vie Normale
08. Chaque ville
09. Désert
10. Comme
11. Chercher la Vitesse

Date de sortie : 24 mai 2010
Label: Atmosphériques

Plus+
myspace

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *