5+5 = J.S Nouveau (Les Marquises)

Connu d’abord pour sa participation au projet Immune, Jean-Sebastien Nouveau s’est associé au batteur Jonathan Grandcollot et à  Jordan Geiger,  pour fonder Les Marquises. Unanimement salué par la presse et,  par les blogeurs, l’album »Lost Lost Lost » se situe mi-chemin entre post-rock, nu- jazz (façon Nils Peter Molvaer) et electronica. A découvrir très vite. Et en attendant, vous pouvez jetez un oeil sur les disques favoris de Jean-Sebastien Nouveau.

Novembre 2010

5 disques du moment :


Beach House †œTeen Dream†
J.’adore ce disque, et ne m’en lasse pas. Il est vraiment beau, lumineux et profond. Ce qui est assez rare finalement.

Women †œPublic Strain†
Je l’ai commandé en vinyl, mais ne l’ai pas encore reçu. J.’ai hâte ! Ce que j’ai entendu à  l’air très bien. Un excellent mélange de musique bruitiste et distordue, et de mélodies pop efficaces.

Richard Hawley †œTruelove.’s Gutter†
J.’adore ce disque. Je l’écoute quasiment tous les jours depuis sa sortie. Je le trouve très apaisant et réconfortant. Un must !

Robert Wyatt »Comicopera†
Pour moi, c’est sans doute l’un de ses meilleurs disques. Je le trouve plus ouvert et ample que les précédents. Avec ce disque je trouve que Robert Wyatt à  gagner dans le son en présence. Ce qui pouvait à  mon gout faire un peu défaut auparavant.

Moondog †œMoondog†
On vient juste de me l’offrir en vinyl. Je connais quasiment déjà  tous les morceaux, mais j’aime beaucoup !

5 disques pour toujours :

Mark Hollis »Mark Hollis » (Polydor – 1998)
« Pour nous c’est une vraie référence. Je crois que je préfère encore ce disque aux derniers de Talk Talk. Ici on sent qu’il va au bout de ses idées. Tout y est parfaitement à  sa place, et la production est splendide, en marge de tout ce qui se fait »

Sparklehorse »It’s A Wonderful Life » (Capitol Records – 2001)
« Pour moi c’est l’album de Sparklehorse. Je doute qu’il puisse le dépasser un jour… Les morceaux sont tous très beaux, très justes. Le seul petit bémol pour moi vient de la production, un peu trop clean. Je préférais celle de ses albums précédents, plus lo-fi. Mais Mark Linkous reste pour moi, mon chanteur préféré. Sa voix et le traitement qu’il en fait donnent une formule magique »

Matt Elliott »The Mess We Made » (Domino – 2003)
« Matt Elliott a vraiment un don pour expérimenter tout en ne délaissant jamais l’aspect mélodique. Je le trouve vraiment très doué. Et quand on voit le virage qu’il a su négocier de Third Eye Foundation à  Matt Elliott, je trouve ça épatant »

Sigur Ros »( ) » (Fat cat – 2002)
« Cet album est indéniablement leur meilleur, et j’ai bien peur qu’ils ne finissent par tourner en rond. Mais celui-ci est magnifique, et je reste toujours en admiration devant leur dernier morceau. C.’est tellement rare qu’une telle puissance se dégage sur un disque ! »

Hood »Rustic Houses Forlorn Valleys » (Domino – 1998)
« Hood reste mon groupe préféré. Je les ai connus avec ce disque, et je peux vraiment dire que ça a développé pas mal de choses en moi. La production du disque, ce mélange dissonant de clarinettes et de violon/violoncelles, ces arpèges et cette voix frêles, leur esthétique visuelle ont vraiment développé en moi un imaginaire dans lequel je me reconnais totalement. Et il n’y a eu qu’eux qui ont produit un tel effet en moi »

Plus+
http://www.myspace.com/lesmarquises
http://lost-recordings.blogspot.com/

Les Marquises – Comme Nous Brulons from LES MARQUISES on Vimeo.

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *