La position du tireur couché, de Manchette et Tardi

Nouvelle collaboration posthume entre Manchette et Tardi. Apres »Le Petit Bleu de la Côte Ouest » paru en 2005, Tardi adapte cette fois le plus célèbre roman du père du néo-polar : »La position du tireur couché ».

Si l’association entre Jean-Patrick Manchette et Jacques Tardi a fait ses preuves depuis bien longtemps, notamment depuis la parution de »Griffu » en 1978, c’est toujours un plaisir de retrouver les textes froids et déprimés de Manchette transposés en bandes dessinées par le père d’Adèle Blanc-Sec.

En adaptant Machette, Tardi sort du roman feuilleton 19ème qu’il affectionne particulièrement, pour se plonger dans un monde plus contemporain, celui des années 70. De la même manière qu’il a travaillé par le passé sur les polars de Léo Malet (situés dans les années 50), Tardi s’est abondamment documenté pour retranscrire le plus finement possible le roman de Manchette et raconter l’histoire de Martin Terrier, un tueur sombre, peu sympathique et suffisamment crétin pour croire, qu’après dix années d’errance à  travers le monde, il va pouvoir reconquérir le coeur de celle qu’il a aimé alors qu’il avait 18 ans. Mais voilà , la fille l’a oublié depuis longtemps.

Si les souvenirs que l’on peut avoir du roman de Manchette restent aujourd’hui un peu vagues, un peu lointains, la lecture de cette adaptation solide, mais sans grande surprise, permettra au lecteur de se replonger dans l’univers très noir de Manchette et dans une époque trouble, les années 70, en suivant le parcours chaotique de ce sinistre personnage de martin Terrier. Dans un noir et blanc impeccable et toujours très travaillé, comme d’habitude on a envie de dire, Tardi redonne vie à  cette France des années 70 qui rappellera les bons vieux films de Melville, autre fameux pourvoyeur de récits très noirs.

3_5.gif

Benoit Richard

La position du tireur couché
D’après le roman de J.P. Manchette
Adaptation et dessin : Tardi
104 pages N&B – 19€¬
Parution : 9 novembre 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *