Colin Chloé – Appeaux

Colin_Chloe_Appeaux.jpgIl y a un je ne sais quoi de breton dans la musique de Colin Chloé. Attention, que cela ne soit pas un prétexte pour fuir : pas de biniou, pas de violon, à  la danse de Saint-Guy, comme chez, Soldat Louis, pas de rythmique de Fest-Noz ni d’ailleurs de chanson avinée à  la, Miossec., Appeaux est un disque plus subtil que des clichés. Mais à  son écoute, on sent quand même les embruns portés par le vent du large et les influences lointaines par delà  la ligne d’horizon des îles Britanniques. Il a ce côté breton et pour causes, Eric Le Corre alias, Colin Chloé (nom emprunté à , L’Ecume des jours de Boris Vian) est bel et bien né à  Lorient. Dans , son album, il est question de marin, de fille de l’eau, de Quimper et on y joue de l’harmonica. Que voulez-vous les chats ne font pas des chiens ?

Produit par, Bruno Green (Miossec, Starboard Silent Side, Santacruz),, Appeaux est un album composé à  la guitare et chanté d’une voix assurée mais ne cachant pas ses fêlures., Colin Chloé est comme ça, à  la fois rustique et précieux ne serait-ce que dans le choix du nom de son album tiré d’une phrase de l’écrivain, Pascal Quignard. Un appeau est, instrument utilisé à  la chasse pour produire un son attirant les oiseaux ou le gibier. Vous aurez peut-être appris quelque chose et pas seulement sur, Colin Chloé.

Mise à  part sur, les équilibristes qui tombe du mauvais côté de la chaussée, Colin Chloé ne vire pas chansonnier et c’est en soi déjà  un succès. Son écriture reste toujours dans une sphère folk ou rock, que ce soit dans ses compositions ou dans ses arrangements. Il adopte des lignes de chant proche de, Bertrand Louis et, propose un univers composite pas si éloigné, de Fred Vidalenc. .

Sans être renversante, , la musique de Colin Chloé, juste et élégamment troussée, permet de hisser facilement le Breton au dessus du lot. Si l’on devait faire dans la chronique comparative, on dirait qu’il vaut mieux que les disques des récents, Fabrice Mauss,, Da Silva. Oserai-je le dire, il vaut mieux aussi que le ronron d’un, Miossec limité désormais dans son écriture. Le conteur du, jardin des orangers, fable politique sur les lois du marché musicalement un peu faiblarde, se transforme en compositeur hautement atmosphérique dans les meilleurs moments du disques. , On sent le brouillard naissant et le crachin matinal sur, Laissant Quimper, , titre mélancolique et envoûtant qui nous fait même quitter le port breton à  regret.

Car, Colin Chloé ne se contente pas seulement de faire une folk francophone de bon aloi. Simple en , apparence, la petite musique du Lorientais propose , à  y regarder de plus près, une belle profondeur de champs. Là  où d’autres se contenteraient de mettre en musique de manière linéaire un texte sur une mélodie,, Colin Chloé fait dans l’arrangement par strates et par couches mêlées, de manière subtile qui plus est et sans vouloir en mettre plein la vue. Les nuages s’amoncellent au dessus de, La Chamade, quintessence du travail du breton : un écheveau de guitares acoustiques et électriques, un orgue malingre, une rythmique en suspension, tout ceci crée le substrat pour un titre enivrant , et quand le solo de guitare sort enfin du bois, l’émotion emporte tout son passage. On en deviendrait presque lyrique. , Marc Seberg avait choisi de mettre en musique, Recueillement de, Baudelaire ;, Colin Chloé lui préfère, Le vin de l’assassin, un poème dur et fataliste qui trouve dans un harmonica déchaîné, deux guitares tranchantes et un violoncelle coupant, leurs tragiques compagnes de crime.

Finalement, contrairement à  ce qui était annoncé en début de chronique, il y a donc bel et bien une chanson avinée sur, Appeaux, mais le texte est signé, Charles Baudelaire, une différence de niveau qui symbolise bel et bien, Colin Chloé : un, songwriter se situant , au dessus du tout venant.

Denis Zorgniotti

3.gif

Tracklisting
01. Le marin
02. Au repos
03. Les équilibristes
04. l’évasion
05. La fille de l’eau
06. Le jardin des orangers
07. Mortimer
08. Le vin de l’assassin
09. Chamade
10. Appeau
11. Laissant Quimper

Date de sortie : 1er février 2010
Label: YY / Discograph

Plus+
Myspace
site

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *