Ortie – Un

ortie2010.jpgOrtie. Le nom est bien choisi. Un nom pour une musique qui gratte, qui brûle, qui fait mal, qui énerve, qui titille. Né sur les cendres de W5 et de la Hurlante, Ortie est un groupe grenoblois qui fait une musique qui n’est pas là  pour divertir, pour passer le temps ou penser à  autre chose. Ortie vous jette dans un buisson épineux. Appartenant à  la mouvance noise des deux côtés de l’Atlantique (de Slint à  Diabologum), le quatuor a fait co-réalisé son album par Oliver Depardon de Virago. Le son est donc profond, un peu torturé, parfois lourd, Ortie évoquant même un groupe comme Alice in Chains (Tant Pis ; je suis). Le groupe use sans en abuser d’une électronique servant de liant au trio guitare-basse-batterie. Parfois ces machines ont tendance à  boucher quelques horizons à  la manière de No one is innocent, le groupe tombe dès lors dans le travers du trop plein.

Ortie est un groupe too much, c’est ce qui fait son charme ou peut horripiler parfois. Les atmosphères sont toujours chargées (même sur le calme où le regard nous porte) et souvent déchargées dans une violence expiatoire (comme je te vois venir). Les guitares pugnaces répondent à  une rythmique de feu. Le chant en spoken word vous balancent les lyrics à  la figure. Ortie a le bon goût de ne pas tomber dans le travers du texte revendicatif. l’atmosphère est suffisamment lourde sans tomber dans le revendicatif premier degré. La démarche d’Ortie est plus poétique que politique. A moins que cette poésie électrique soit déjà  en soi un acte politique »

Denis Zorgniotti

3.gif

Tracklisting
01.Un
02. La Ferveur
03. Comme je te vois venir
04. Où le regard
05. Sur la joue
06. O
07. Tant pis
08. Je suis
09. In the crowd
10. Il y a longtemps
11. What do you want
12. Nu

Label : Irfan
Sortie : Août 2010

Plus+
Myspace
Site
Page Ortie sur CD1D

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *