Succube, de Renart

La jeune maison d’édition Manolosanctis semble bien apprécier les récits bien noirs. Après »Le monstre » de Joseph Safieddine & Tom, où l’on découvrait comment un homme défiguré revenait à  la vie, voici qu’elle publie un récit fantastique assez étonnant. Il s’agit de la nouvelle bande dessinée de Renart qui, après Base Neptune, nous livre cette fois une histoire assez prenante où il est question de zombie et de professeur fou.

Succube est un récit à  double entrée dans lequel on découvre en flash-back, les expériences mélaniques du Dr. Raymond qui tente une opération impossible sur sa fille autiste en compagnie d’un jeu médecin qui ne semblait pas vraiment préparé à  ce type d’intervention. Parallèlement, et de nos jours, on suit les pérégrinations de Lorenzo, un détective privé qui enquête sur le suicide mystérieux d’un de ses amis. Mais que ce qui peut bien relier ces deux récits et ces deux époques ? La réponse se trouve évidemment dans les pages de Succube.

Hommage voulu ou non au cinéma de série B, au giallo de Mario Bava et Dario Argento, aux films de Franju, »Succube » est avant tout une solide bande dessinée, pleine de mystère et de suspense, rythmée et assez bien menée qui bénéfice e outre d’un dessin simple et efficace.
On espère juste ne pas être déçu quant à  la résolution de l’intrigue qui devrait arriver dans un tome 2 que l’on espère aussi enlevé que celui-ci.

3_5.gif

Benoît Richard

Succube
Scénario et dessin : Renart
Editeur : Manolosanctis/Collection : Karma
80 pages, 14.50 €¬
Sortie : 2 décembre 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *