Sommeil, d’Haruki Murakami

Les écrits d’Haruki Murakami ont la beauté et l’étrangeté des rêves. Sa nouvelle, Sommeil , qui vient de paraître dans une édition de luxe toute illustrée d’images oniriques ne déroge pas à  la règle. Bien au contraire.

Dans cette nouvelle, l’auteur génial de Kafka sur le rivage nous narre avec toute la poésie dont il est capable l’histoire d’une femme qui a perdu le sommeil depuis dix-sept nuits comme on perdrait un simple objet. Son quotidien et ses habitudes si bien ancrées dans sa vie de famille se trouvent alors bouleversés par cet état d’éveil permanent. La nuit devient, comme un terrain de jeux, propice à  toutes les folies que cette femme s’interdisait ou auxquelles elle renonçait jusqu’alors. Ainsi, lorsque la nuit tombe et jette un sommeil de plomb sur son mari et son fils, elle quitte son lit dans le plus grand des secrets, vit une vie cachée comme un rêve éveillé, sirote du cognac et redécouvre les plaisirs de la lecture avec Anna Karénine. Et tout comme l’héroîne russe avec laquelle elle partage désormais ses nuits, cette femme à  la vie réglée comme du papier à  musique vivra cette insomnie immuable comme un tromperie, un adultère coupable.

L’auteur traite ici avec brio du cauchemar de Freud ou de l’éternel fantasme de la vie sans sommeil, mais aussi le thème de la liberté, celle de vivre ses plaisirs, d’être soi et d’échapper à  son quotidien. L’héroîne de Murakami, à  l’instar de celle de Tolstoî, se dégage à  sa manière de sa vie terne et sclérosée, mais l’issue de cette fuite lui sera-t-elle aussi fatale que celle d’Anna?

Sans concourir dans le genre »fantastique » Haruki Murakami est peut-être un des rares auteurs contemporains à  nous faire voyager si loin. Ses mots nous transportent au-delà  des limites de l’imaginaire. La fertilité de son imagination et la poésie qui parcourent ses textes font de ses oeuvres une lecture à  part…telle une étrange escapade nocturne.

Sabine Sursock

Sommeil, d’Haruki Murakami
Traduit du japonais par Corinne Atlan
Editions Belfond
77 pages, 17 €¬ environ
Date de parution : 4 novembre 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *