Renée, de Ludovic Debeurme

Si la lecture de »Lucille » avait constitué un vrai choc au moment de sa découverte en 2006, la lecture de cette suite intitulée tout aussi sobrement »Renée » nous plonge une fois encore dans un univers tourmenté dans lequel les personnages de sont confrontés à  une grande dureté de la vie et ne sont pas épargnés par la douleur.
Dans »Lucille » on faisait connaissance avec une jeune fille de 16 ans, anorexique, mutique, et mal dans sa peau mais qui réussissait à  s’extraire de l’anorexie grâce à  sa relation amoureuse avec Arthur.

Dans ce nouveau livre, à  la trame narrative plus complexe, Ludovic Debreume met en scène plusieurs personnages, chacun dans leur univers, chacun en proie au malheur.
D.’abord, Lucille, qui est toujours en conflit avec sa mère, qui s’interroge sur ce qu’est devenu son père et surtout qui doit subir l’incarcération d’Arthur, son fiancé. Arthur lui, dans sa cellule, doit composer avec un homme étrange et faible, soupçonné par les autres détenus de pédophilie. Et puis, il y a Renée, une jeune femme fragile qui est amoureuse d’un musicien de jazz marié et qui souffre de leur relation. Trois personnages pour trois destins qui finiront par se croiser.

Tout aussi dense et volumineux que »Lucille » »Renée » est un livre dur, âpre et parfois assez dérangeant voire carrément déstabilisant. Un livre fait de colère et de violence dans lequel l’auteur joue une partition très libre, sans cadre narratif, ce qui lui permet de laisser, par moment, libre court à  son imagination débordante, offrant à  ses personnages des digressions monstrueuses assez étranges.
Comme celui de Charles Burns ou Chris Ware, le style de Ludovic Debeurme est sans équivalent graphique et narratif. Son style si particulier, capable de représentations poétiques les plus osées, entre névroses et fantasmes, donne une fois encore une bande dessinée hors norme, assez dure, offrant toute une palette d’émotions au lecteur qui osera aller au bout de cette aventure humaine fantasmagorique… et peut-être sublime.

Benoit Richard

Renée
scénario & dessin : Ludovic Debeurme
Editeur : Futuropolis
464 pages – 29€¬
Parution : janvier 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *