Juke Box, de Charles Berberian

Les auteurs de bande dessinée sont des amateurs de rock. Ils,  l’ont prouvé de nombreuses fois à  travers leurs oeuvres et diverses collaborations avec des magazines, notamment Hervé Bourhis qui publia durant plusieurs mois une délicieuse rubrique dans le mensuel Magic : »Pop Battle » et qui signa le petit livre rock en 2007. On pourrait aussi citer « Rock Strips » une histoire du rock en BD réalisée par un beau collectif : Obion, Ruppert & Mulot, Catel, Morvandiau, Antico, Ayroles et Berberian. Ce dernier revient avec un livre consacré une fois encore à  sa passion pour le rock, après »Playlist » publié en 2004.

Dans des histoires courtes, entre anecdotes, souvenirs et fantasmes, Charles Berberian fait appel à  sa mémoire d’amateur de musique en tout genre et à  son imagination pour nous faire revivre quelques mythes de l’histoire du rock. De,  Bowie/Ziggy à  Elton John en passant par Oum Kalsoum et Phil Collins, Berberian signe treize chroniques souvent drôles et intimistes dans lesquelles il exprime son admiration et sa passion pour quelques icones du rock, avec un sens de l’humour évident et surtout un sens l’observation et de l’anecdote qui rendent la lecture de ce livre absolument délicieuse.

Mais l’histoire la plus touchante de ce livre concerne un groupe assez peu populaire, un groupe indie-rock culte, en la personne des américains de Yo La Tengo. On découvre dans cette histoire, comment l’auteur s’est retrouvé par hasard dans une créperie, à  manger en face d’une photo de Yo La Tengo encadrée au mur, bizarrement entourée de stars de la variété,  comme Hervé Villard ou Micheline Dax. A partir de cette anecdote (vraie ou fausse), Berberian imagine une histoire dans laquelle le groupe local emmené par le jeune serveur de la crêperie décide de présenter ses chansons au groupe. Ceux-ci, emballés par le son des Groixplosions, les présentent à  leur label Matador. S†˜en suit alors un véritable succès avec une première partie remarquée de la tournée de Yo La Tengo et des couv.’ de magazine à  foison.

A la fois drôle, mélancolique et instructif, ce livre se lit d’une traite et s’avère être un régal du début à  la fin !

Benoit Richard

Juke Box
scénario & dessin : Charles Berberian
Editions Fluide glacial
118 pages – 16€¬
Parution : janvier 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *