La playliste de Sandlablonde

Si tu traînes sur les réseaux sociaux, tu sais qu’il y existe un monde merveilleux de gens créatifs qui pondent des bulles numériques comme d’autres des encycliques. @sandlablonde est de ceux là . Arpenteuse de timeline où elle dispense des des twits à  l’esprit vif et au goût parfois douteux – les meilleurs – elle est aussi à  la tête d’un webzine avec de gros morceaux de filles dedans (mais pas que…). L’occasion de relancer la playliste des blogueurs aussi du côté de la Belgique ou la dame a ses quartiers d’été et d’hiver.

Hello, peux-tu présenter le blog pour lequel tu te démènes?

Voldemag est un blog-webzine collectif, géré à  tour de rôle par cinq rédac chefs, d’horizons très différents. Chaque rédac impose sa »patte » sa vision au cours de sa semaine »S’envoyer en l’air les pieds sur terre » est la devise, le gimmick. Ce qu’on essaie de proposer au lecteur, c’est une sorte d’ascenseur émotionnel, entre des textes très poétiques, des fictions, de l’engagement, du témoignage, mais aussi de la musique et au sens plus large de la culture… Pour ma part, je suis plutôt spécialisée en fictions un peu noires, et en textes censément drôles (enfin, j’essaie).

Un titre pour plonger dans de doux rêves?

Parfait pour plonger, juste avec la douceur qu’il faut, je suis peu sensible aux voix de femmes, mais celle ci me renverse. The Cinematic Orchestra, Breathe

Un titre pour ne pas devenir fou dans le métro ou les embouteillages?
« Star lovers » Gus gus…. Parce qu’il est à  la fois apaisant, rythmé, et défoulatoire »Lost and found » johnny Flynn. sweet sweet music.

Un titre pour s’acquitter des tâches ménagères ou pour les virtuoses de la cuisine?

So… I’m a loser baby, so why don’t you kill me? Parce que j’ai besoin de chanter très fort, parfois très faux, la poussière trépasse plus vite… Beck est parfait pour ça (« Loser« ), ou les Presidents Of the United States (« Lump« )… Ou encore, » Narcotic » Liquido.

Un titre pour les ballades hivernales (en ville ou dans les champs) et/ou estivales (à  la plage ou à  l’autre bout du monde)?

Parce que dès qu’il y a un rayon de soleil, j’ai envie d’écouter ça. Ca m’évoque directement l’herbe fraichement coupée, les gouttes de rosée, … Indescriptible. Comme quand enfin on sort de l’hiver et qu’on n’a qu’une envie se précipiter dehors …
« Hoppipola » Sigur Ros. OU alors « Indian Summer » Ozark Henri. Doux, tendre, lumineux.

Un titre qui vous envoie forcément sur la piste de danse?
Mark Ronson, » somebody to love me » est LE morceau du moment. Mais je craque aussi très vite pour un morceau comme »Where’s your head at » de Basement Jaxx. Voire il m’arrive de chorégraphier sur »Dancing Queen » de abba, mais c’est sûrement moins avouable.

Un titre pour faire l’amour?
pour un câlin tout en tendresse probablement »The Story of impossible, » Peter Van Poelh. Pour des étreintes plus colorées, Mathew Herbert« Leipzig » . ou »Maker, » Fink.

Un titre pour séduire l’élu(e) de son coeur?
« The beginning« . Eels ou »Because of you, » Gene Clark. Voire » Embreceable you » José James. Du tendre, du pas trop sirupeux. Et au cas où le type a vraiment besoin de sous titres, » It’s no good. » Depeche mode.

Un titre pour les lendemains de veille?

« People ain’t no good » Nick cave et plus généralement tout l’album the Boatman’s call » Cowgirl in the Sand » Neil Young.« Perfect day », Lou Reed. Parce que ça doit exister, des jours parfaits. Parfois.

Un titre qui évoque votre enfance?

« La ballade de johnny Jane ». Gainsbourg-birkin. Je me souviens que gamine, on écoutait quasi que gainsbourg, brel, brassens, Reggianni… Je ne me rappelle pas de chanson de gosses, mais juste de ces chansons dont je ne comprenais pas encore tout le sens, mais qui me liaient aux adultes.


Birkin Jane – Ballade de Johnny Jane par Salut-les-copains

Un titre que vous aimeriez qu’on diffuse le jour de vos funérailles?

« Elle pense quand elle danse » Arno Parce qu’Arno quoi. Forcément il doit être dans la playlist. Forcément. Parce que c’est plein de belgitude triste-heureuse. Parce que je me dis que peut être, quand je mourrais, ça me rassurerait de savoir que les gens ne seraient pas uniquement spleen. Qu’ils auraient aussi envie d’aller se brûler la gueule dans un troquet, en bouffant la vie.

Le titre qui vous définirait le mieux?

This light. Ghinzu. Je ne sais pas comment le commenter. mais j’aime cette chanson profondément… J’ai une amie qui dit que »la fille aux yeux menthe à  l’eau » d’Eddy mitchell est un peu ma chanson. J’ai envie de la croire.

Le titre à  écouter pendant la lecture de votre blog pour assortir les oreilles et les yeux?

Mr. E. ‘s beautiful blues. Eels. Parfait mélange entre joie un peu naîve et mélancolie plus profonde. Ou Magenta, Hooverphonic.

Le meilleur morceau de tous les temps?

Très difficile de répondre. Des morceaux parfaits, c’est pour moi des morceaux qui ne s’usent pas à  l’écoute, de un. Et de de deux, des musiques qui parlent encore plus à  l’organisme qu’au cerveau. Sounds and vision de Bowie, dans les yeux de ma mère, ArnoAcross the universe version Rufus Wainwright.

Le titre pour pleurer quand on devrait:

The butcher. Leonard Cohen ou Hurt version Johnny Cash

Le titre pour quand on a le coeur en mosaique:

Personne. Dominique A/Saule. J’passe pour une caravane. Bashung.

Plus+
Ecouter la playliste des blogueurs via Spotify
Le site Voldemag.fr

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *