Branleur(s), de Jules & Tom Fradet

Les sorties Manolosanctis sortent et se suivent à  un rythme soutenu mais ne se ressemblent pas comme on peut s’en rendre compte depuis quelques mois avec des livres comme Succube, Desert Park, ou Le monstre. Cette fois, le ton est plus léger avec une historie d’ados qui se retrouvent après de longues années de séparation.
Laurent et Alan qui étaient les meilleurs amis du monde mais se sont perdus de vue jusqu’au jour où Laurent retourne vivre chez sa mère à  Nantes. Les liens alors se renouent comme s’ils s’étaient quittés la veille. Et les voilà  repartis en vadrouille »

Si Branleur(s) n’est pas forcément la BD la plus passionnante du moment, c’est pourtant une des plus attachantes. Coécrite par deux frères : Jules et Tom Fradet, elle met en scène deux grands ados , un peu coincés entre l’enfance et l’âge adulte, devant se sortir de mauvais plans, tout en essayant de composer avec les autres et surtout la gente féminine.
Portrait d’une jeunesse provinciale, »Branleur(s) » est une chronique de l’adolescence,  simple et facile à  lire, parfois drôle, parfois ennuyeuse, mais dont le dessin très doux et très agréable, renforce le capital sympathie qui se dégage cette bande dessinée.
Certes, il y a encore du chemin pour arriver au niveau des livres de Riad Sattouf, notamment les pauvres aventures de Jérémie, série à  laquelle on pense souvent ici, mais on peut espérer que les frères Fradet ont encore quelques idées de scénario en réserve à  nous servir lors d’un prochain livre que l’on espère un poil plus touffu que celui-ci.

Benoît Richard

Branleur(s)
scénario & dessin : Jules & Tom Fradet
Editeur : Manolosanctis
72 pages couleurs –  14,50 €¬
Parution : mars 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *