Scarface, de Christian De Metter

Après l’adaptation remarquée du »Shutter Island » de Denis Lehane dans la même collection, Christian De Metter s’attaque cette fois à  un mythe de la littérature et du roman noir américain : »Scarface » de Armitage Trail, publié en 1929.
A Chicago, au début du XXe siècle, la famille Guarino voit ses liens brisés par une lutte fratricide qui va opposer l’ainé de la famille ben, un jeune policer épris de justice et son frère cadet, Tony, lui nettement plus attiré par les activités illicites.

Si le mythe de Scarface a surtout été popularisé au Cinéma avec le film de Brian de Palma dans les années 80, c’est bien avec le livre de Armitage Trail inspiré par le parcours d’Al Capone que le mythe prend son envol. Dans cette version en bande dessinée, Christian De Metter revient sur le parcours de ce bandit qui doit sa balafre aux combats qu’il a menés lors de sa participation à  la première guerre mondiale dans laquelle il s’était engagé pour se faire oublier.de retour dans son pays, Tony se remet aux affaires et devient très vite un caîd du sommet du banditisme local pour se retrouver au coeur d’une lute de gang particulièrement sanglante.

Dans son style si particulier, avec son dessin expressif aux reflets verdâtres, De Metter magnifie le récit de Armitage Trail, rendant parfaitement palpable les ambiances sombres et inquiétantes du Chicago de l’époque et parvenant à  faire de cette figure du banditisme un personnage de bande dessinée totalement convaincant.

Scarface (one shot)
Scénario & dessin : Christian De Metter (d’après Armitage Trail)
Editeur : Casterman/Coll.,  Rivages
112 pages – 18€¬
parution : avril 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *