Treefight for Sunlight – Treefight for Sunlight

S.’il y a quelque chose de pourri dans le royaume de Danemark ce n’est en tout cas pas la faute des sémillants Treefight For Sunlight, car ces joyeux drilles font tout pour mettre de la joie et de la lumière dans le paysage musical pop danois, comme on peut s’en rendre compte tout de suite en écoutant leur splendide premier album paru sur le toujours indispensable label Bella Union.

Entre pop californienne (celle qui fait imaginer des palmiers et des longues plages de sable), au hasard et sans chercher trop loin, celle des Beach Boys, et pop moderne que l’on peut rapprocher, au hasard, de celle de MGMT, Treefight For Sunlight n’a pas vraiment tranché, préférant se laisser aller à  conduire ses harmonies vocales toujours plus haut, plus loin, accompagnées de mélodies frétillantes et radieuses, portées par un piano magique qui donne toute sa particularité à  un disque riche en événements. Et si la mise en bouche n’a rien d’exceptionnelle, le disque semble pourtant avoir un effet plus stimulant et plus tonique au fil des semaines, sans que l’on ne songe un seul instant à  lâcher ces petits moments de bonheur qui parsèment Treefight For Sunlight.

Et là  où les Fleet Floxes préfèrent s’enfermer studieusement dans la tradition et rester fidèle à  un classicisme pur, les danois, eux, s’accommodent du présent tout en s’accrochant à  quelques solides références (Beatles, Supertramp, Animal Collective« ) pour donner, au final, une alchimie musicale parfaite, avec des refrains imparables dans des pops songs au plaisir presque immédiat, tournées en permanence vers le soleil et qui méritent une vraie reconnaissance populaire.

Benoit Richard

Treefight for Sunlight : Treefight for Sunlight
Bella Union / Cooperative Music
Sortie : février 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *