5+5 = Thomas Mery

Thomas Mery, ancien membre de Purr, revient en solo pour un nouvel album solo rempli de courbes et de sinuosités, de plis et de recoins, avec lequel il s’affranchit des codes et des habitudes et matière de musique pop. C.’est surprenant et à  contre-courant de ce l’on peut entendre habituellement en France.

juin 2011

5 disques du moment :

1. Joanna Newsom – Have one on me
J’étais tombé pour le Milk-eyed-mender n’avais pas compris Ys (ou pas pris le temps), étais parti au milieu d’un de ses concert,  et puis … est arrivé ‘Have one on me’ et là  il n’y avait plus de questions –  2 heures de musiques d’une richesse impressionnante, autant musicalement que textuellement.

2. Sam Amidon – ‘All is well’
Un nom qui en français sonne un peu bizarre et qui donc ne me préparait pas à  cet album magnifique (son second – le dernier ‘I see the sign’ est très intéressant aussi). Ce sont de vieilles chansons populaires américaines ré-interpretées, les arrangements de Nico Mulhy et la voix de Sam les transcendent.

3. Ryan Francesconi – Parables
Un disque de guitare solo par celui qui a composé tous les arrangements (hors percussions) du ‘Have one on me’ de Joanna Newsom. Un disque d’une extrême délicatesse, de compositions complexes mais fluides. Un passage obligé.

4. Norberto Lobo – Pata lenta
Découvert grâce à  l’Oreille Absolue. Un autre disque de guitare solo avec notamment un incroyable reprise du Unravel de Björk. Tiimeless.

5. Ben Frost – By the throat
Une autre sortie de cet excellent label qu’est Bedroom Community. Musique électronique atmosphérique, dense et noire. Pour moi un vrai tour de force.

5 disques pour toujours :

1. Nick Drake – Pink Moon
je,  ne sais pas vraiment quoi en dire qui soit d’un quelconque intérêt, sauf que c’est le disque qui ne peut pas être remplacé dans une liste comme celle-ci.

2. Slint – Spiderland
C’est un disque que je n’écoute plus mais qui a été fondateur. C’est pour ça qu’il est là . Et moi qui n’aime pas les reformations j’avoue avoir été particulièrement impressionné par le concert d’eux que j’ai vu au Primavera. Mais c’était sûrement la nostalgie.

3. John Coltrane – My favorite things
J’aurai pu choisir un autre album mais c’est celui là  qui me vient en tête et avec lequel j’ai le plus de souvenirs. Une histoire de première impression. Encore un disque qui est là  parce qu’il m’a marqué à  un moment où j’avais besoin de découvrir ce qui était possible en musique.

4. Tom Jobim & Elis Regina – Elis & Tom
Une découverte plus tardive mais d’une importance capitale. Elis Regina est une artiste tellement impressionnante. Et il y a dans la musique populaire brésilienne ce mélange de complexité et d’immédiateté dont je ne peux que rêver. A voir absolument : http://www.youtube.com/watch?v=tg5Cd63MJ5A (un morceau qui n’est pas sur ce disque – original de Paulinho da viola)

5. Kate Bush – Hounds of love
Pour moi c’est un album qui remue la pop de façon intelligente et sensible. C’est très marqué dans le son bien sûr mais comme avec tous les bons albums ça n’a pas vraiment d’importance et même ça participe à  l’effet madeleine qui a quand mêm ses bons côtés. Je rêve de pouvoir faire un disque qui le reprendrai dans son intégralité, justement pour pouvoir extraire des morceaux ce que j’en ressens et faire passer ça à  d’autres. Mais c’est un long travail auquel je ne me suis pas encore attelé même si j’ai repris ‘Running up that hill’ il y a quelques temps déjà .

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *