Sale fric, de Azzarello & Santos

Ancienne gloire du football américain, Richard Junkin s’est reconverti dans le commerce des voitures suite à  une grave blessure. Il travaille désormais comme vendeur dans la concession d’un riche et influent personnage local. Tout allait pour le mieux, jusqu’au jour où son patron lui demande de surveiller étroitement sa fille. Pour son père, celle-ci est trop souvent la cible des journaux locaux qui ternissent chaque jour un peu plus son image. Accro au jeu, looser total, Richard Junkin accepte plus ou moins contraint et forcé la proposition de son patron. Le voilà  ainsi plongé dans le monde de la nuit qu’il ne connaît pas et qu’il déteste. Arrivera t-il à  résister aux tentations qui s’offrent à  lui, à  commencer par la fille de son boss, la très sexy Vicky ?

C.’est dans la nouvelle collection »Dark night » de chez Delcourt que parait ce polar »pur jus » signé du brillant Brian Azzarello, le scénariste de la série »100 Bullets ».
Faisait directement référence aux classiques du film noir américain ou à  la mythique »Série noire » de chez Gallimard, »Sale fric » décrit avec talent la longue descente aux enfers d’un gros bras un peu trop naîf, plongé dans un milieu dont il se trouve vite être la victime.

Bien mené, avec une narration dense, même assez touffue, le livre se lit avec beaucoup de plaisir sans pour autant apporter quelque chose de neuf au genre.
Malgré tout, cette histoire solide, portée par un dessin en noir et blanc plutôt convaincant signé de l’Espagnol Victor Santos ravira sans aucun doute les amateurs du genre.

Benoit RICHARD

Sale fric (one shot)
Scénario : Brian Azzarello
Dessin : Victor Santos
Editeur : delcourt/coll. Dark Night
196 pages – 14.95€¬
Parution : avril 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *