L’affaire du trompinoptère, d’Eddie Campbell

Editée en France par les précieuses éditions Ca & là , »Alec » est une série dans laquelle l’auteur, Eddie Campbell, se met en scène sous les traits d’Alec MacGarry et raconte sous la forme de scénettes sa vie familiale et son métier de dessinateur. Dans le quatrième et dernier volume, »L’affaire du trompinoptère » (après Après »La Bande du King Canute » »Graffiti Kitchen » et »Comment devenir Artiste »), Eddie Campbell abandonne son alter ego mais continue d’évoquer son quotidien d’artiste à  la fois banal et intense, entre questionnement artistique, préoccupations purement matérielles et relations familiales.

Comme un journal intime mêlé de fiction et même de surréalisme ou fantastique, »L’affaire du trompinoptère » montre une fois encore tout le talent de cet auteur écossais assez peu connu, à  représenter en bande dessinée le réel, agrémenté de petites touches fictionnelles qui font de cette série un plaisir sans cesse renouvelé autant d’un point de vue graphique que narratif. Dans ce denier, il est question pour Alec de gérer une maison d’édition mais aussi d’acheter une maison pour sa famille. Autour de ces deux grandes préoccupations, viennent se greffer tout un tas de petites choses dont ce fameux trompinomètre, un insecte imaginaire, une sorte d’anti-Jiminy Cricket révélant le côté sombre et parfois tourmenté du personnage.

Livre à  la fois joyeux et mélancolique, toujours précis, »L’affaire du trompinoptère » nous promène dans le quotidien à  la fois simple et riche d’Eddie Campbell, dans lequel on croise tout un tas de personnages réels ou plus ou moins fictifs, pour un résultat très agréable et plein d’intelligence.

Benoit Richard

L’affaire du trompinoptère
Scénario & dessin : Eddie Campbell
Editeur : Ca & L�
160 pages – 16 euros
parution : mars 2011

 

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *