5+5 = Dr Flake

On retrouve le producteur hip hop/trip hop Jean-Marie Léger, alias Doctor Flake, pour un nouvel album aux ambiances moites et enfumées qui avaient fait le succès de son précédent Lp »Minder Surprises ». Cette fois encore, il s’entoure de quelques voix amies (Nawelle Saidi, Vale Poher, Miscellaneous, Dj Pee ») pour dérouler ses compostions électroniques tranquilles. Toujours aussi intenses et sombres, les titres de Doctor Flake se révèlent dans l’ensemble plutôt efficaces sans rien apporter de bien neuf dans un genre qui évoque ici aussi bien Archive que Massive Attack ou quelques formations qui ont donné ses lettres de noblesse à  ce genre très à  la mode à  la fin des années 90. Ce qui n’est pas une raison suffisante pour bouder »Flake Up » album bien fichu, très agréable auquel les nostalgiques du genre prêteront sans aucun doute une oreille attentive.

Et sinon toi, t’écoute quoi Docteur ?

octobre 2011

5 disques du moment :

Yann Tiersen : Dust lane
Je l’écoute régulièrement depuis un an . C’est un chef d’oeuvre qui s’inscrira surement dans les disques pour toujours. Tout le savoir faire de Tiersen , multi instrumentiste et mélodiste hors pair au service d’un post rock ultra bien produit et enrichi par des choeurs aériens et entêtant. Une perle rare dans le paysage musical français. Vivement Skyline !

The National : High Violet
En écoute fréquente depuis un an, le son est vraiment meilleur que sur les précédents disques . Matt Berninger est un songwritter brillant avec une voix ( et des variations de timbres) magique. J’ai commencé par aimé 3 titres immédiatement puis 6 et enfin le disque . Quelque part entre Joy division et Tom Waits.

PJ Harvey : Let England Shake
Bon album , une production qui perche un peu plus la voix. Mon titre préfèré est »All and everyone » avec le contretemps sur le refrain ( J’en ferai bien un remix …) et puis des hymnes comme Let england shake , The glorious land.

Death in Vegas : Trans-Love Energies
Un nouvel album de DIV est toujours un moment attendu . Black Hole est une bonne bombe. Your loft my acid sonne un peu M83 . Il me manque un peu de force sur le beat dans l’ensemble mais la patte de DIV renoue avec l’avant Satan Circus.

DJ Shadow : The less you know , the better
Shadow revient aux sources ; échantillonage à  tout va pour alterner entre mélancolie (Sad and lonely , ( Not so ) so sad and lonely, noirceur et énergie avec une ouverture plus rock(Border crossing, Warning call) sur quelques titres, j’aime.

5 disques pour toujours :

Pour toujours, c’est vraiment difficile, il y en a trop qui passe à  la trappe.

Led Zeppelin : House of the Holy
Cadeau d’un oncle qui n’est plus, grosse valeur sentimentale. The ocean a été samplé par les Beastie boys sur She’s crafty et Dyer maker , The song remains the same , No quarter sont des hymnes dont je ne me lasse pas.

The velvet underground and Nico : Album éponyme
Magnifique. Eternelle Nico… je connais maintenant quelqu’un qui l’a surprise dans sa loge en 1970 vêtue d’une longue robe noire et le visage fardé de blanc. Le chanceux.

Lou Reed – Transformer
Une grande production signée Bowie . Perfect Day , Walk on the wild side… Pour toujours.

Beastie Boys : Licensed to ill
Ils ont rendu mainstream le Punk et le Hip Hop. Son énorme , des beats qui claquent , des guitares affutés , trois tueurs authentiques toujours dans la course !

Bob Marley : Kaya
Sur une île déserte , ce sera important de l’avoir si j’arrive a reconstruire un dancefloor sans scie sauteuse. Après il faudra trouver les platines … peut être compliqué.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *