Winter by Lake – Stories from Birds and Horses

La musique est souvent  une aventure collective faîte pour communiquer de l’énergie. Plus rarement, c’est une histoire intimiste et solitaire. Winter By Lake est de cette race de songwriter émouvant.

Sous le nom de Cancel N, Nicolas Cancel avait déjà  sorti un album, Dichotomie en 2007. Il revient aujourd’hui avec un nom plus en accord avec ce que dégage sa musique. Exit les quelques titres en français, les effets sur la voix : le songwriting est désormais plus naturel, plus direct. Pourtant, Cancel reste fidèle à  son principe de base : un travail en solitaire en home studio mêlant machines et instruments dans une modernité assumée. Paresseusement, on pourrait employer le terme de folktronica. On aurait tout dit, on aurait rien dit. Comme la rencontre d’un traitement électronica à  la Notwist avec des guitares à  la Swell. L’ambiance est hivernale, les programmations donnant des touches de lumière à  l’atmosphère mélancolique.

Nicolas Cancel a longtemps peaufiné son disque passant 3 ans à  sa réalisation. Là , une saturation sur la guitare pour relancer l’intensité, là  un doublement de voix, là  un son de clavier pour donner du relief ou rendre magique l’atmosphère (Fairytales), là  un glockenspiel pour donner une touche de fantaisie (waiting the wild bunch). Le songwriter n’a cessé des rajouter des couches, d’en enlever, d’ en rajouter encore…, pour arriver au résultat, qu’est aujourd’hui, Stories from Birds and Horses., Dans ce, disque, tout semble à  sa place et couler de source ; tout se fond ensemble et concourre à  provoquer une émotion pure et forte. Le seul élément qui semble imparfait réside en Nicolas Cancel lui-même ; non pas sur ces capacités vocales (avec un timbre profond et une voix rentrée) mais sur son relatif mauvais accent. Mais ce défaut est finalement attachant, si tant est que l’on soit un peu indulgent sur le sujet. Mais, Winter By Lake est comme un artisan et son travail demeure fondamentalement humain et donc imparfait.

Certains moments de Stories from Birds and Horses touchent particulièrement, ils vous remuent les sangs et arrivent à  titiller votre épiderme (In the Hood, un enivrant Asleep)., Cela tient presque du miracle, car Winter by, Lake, demeure de bout en bout un disque intimiste., Parfois on a envie de se blottir au chaud dans une ambiance cotonneuse (over the hill), parfois on a envie de sortir et d’aller courir dans la neige (les plus enlevés Grey Scale, Waiting the wild bunch), preuve que Stories from Birds and Horses n’est pas un album plombant. Au contraire on se complait dans cette belle mélancolie. Comme un vieux slogan : Glad to be sad.

4_5.gif

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 3 Octobre 2011
Label / Distributeur : Travelling Music / Believe

Plus+
Site
vidéo de in the Hood

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *