Idem – Good Side Of The Rain

Avec Idem, on s’habituerait presque à  l’excellence.,  Il, y a 10 ans, le trio nantais, créait son, univers,  dub- électro-rock,  et depuis, il nous en fait largement profiter.

Ils sont nombreux ceux qui peuvent aimer Idem. Non pas que le groupe soit grand public mais à  l’instar de Lab,° et de Zenzile, nouveau copain de label, il se situe à  la croisée de différents mondes, celui du rock, de l’electro, de l’, indus, du dub, du trip hop, et au final, cela fait du monde !, L’impact du groupe est grand, d’autant plus grand que Idem créé un vrai spectacle pour ses prestations live où le visuel est presque aussi important que le sonore. Cela a d’ailleurs permis à  Idem de tourner sortir allègrement de nos frontières (Canada, USA, Europe de l’Est, Allemagne…, entre autres).

Là , c’est sûr, avec le disque on se contentera de la bande-son mais celle-ci est déjà  en soi porteuse de climats hypnotiques et, d’hallucinations visuelles : l’univers musical d’Idem est dense et complexe, comme un, plongée en apnée dans les tréfonds de l’âme humaine entre tourment et apaisement, entre sonorités rampantes et décharges d’adrénaline., La musique est, faite de machines, de boucles, de guitares, mais aussi de voix. Il faut dire que les Nantais ont rencontré il y a quelques années, LEUR vocaliste, Isabelle Pitch Ortoli, devenu, un, quatrième membre à  part entière,  pour le, groupe. A l’instar de Massive Attack (référence évidente surtout pour l’album Mezzanine), qui a trouvé en Horace Andy son chanteur au timbre particulier, Idem a, trouvé une chanteuse à  la voix androgyne (sans équivalent en fait) pouvant incarner et humaniser le sombre maelstrom musical de Good Side of,  the Rain. Au milieu d’une musique parfois tendue avec des guitares, Killing, Jokeennecomme sur Locked in Syndrom ou le puissant Wings of Joy, parfois envoutante, dans un dub atmosphérique prenant (le morceau-titre, Market return), Isabelle Pitch Ortoli, trouve parfaitement à  sa place. Sur Work In progress, c’est un rappeur (Ben Sharpa), qui vient lancer son flot dans un électro dub aux sonorités indus ; comme une nouvelle bouffée de chaleur. Good Side of the Rain est bien le genre du disque dans lequel on entre totalement pour ne s’en extirper difficilement qu’à  sa toute fin.

La précédent album du trio The Sixth avenue Aspiration Museum Overview était excellent, tout comme le précédent Out Immer (album d’inédits et de remixes), et encore celui d’avant Aerobiose. Et pour celui-ci, c’est idem. Tiens, je viens de comprendre le sens caché du nom du groupe qui propose, une musique à  l’excellence constante. Encore merci et à  la prochaine.

4.gif

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 7 novembre 2011
Label / Distributeur : Yokanta / Differ-ant

Plus+
Site
Video live de Good Side of rain
Video live de Wings of Joy

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *