Swod – Drei

Quatre ans sans nouvelle du duo Swod, c’est long, surtout lorsque l’on est très client de leurs productions et plus généralement des sorties du label germano-britanique City Centre offices. Heureusement Oliver Doerell & Stephan Wöhrmann ont eu la bonne idée de se remettre aux machines pour nous offrir en cette fin d†˜année 2011, »Drei » digne successeur de »Gehen » (2004) et, « Sekunden » (2007) leurs deux précédentes LPs.

Pas vraiment de changement dans la manière de composer du duo qui travaille ses morceaux à  partir du piano ; instrument qui sert de colonne vertébrale à  leur musique et autour duquel viennent se poser des sonorités électroniques, des samples de voix, des fragments sonores et autres instruments passés par le laptop.
Le résultat donne encore une fois quelque chose de totalement convaincant, de très prenant, avec un ensemble de titres varié, jouant habilement sur plusieurs registres (la répétitivité, le dépouillement »), avec toujours cette dimension cinématographique qui rejaillît du travail de ces deux musiciens, par ailleurs composteurs pour le cinéma, le théâtre et des expositions.

Dans un style où l’on a pu apprécier plus ou moins récemment les réalisations de gens comme Hauschka, Max Richter, Harold Budd ou Nils Frahm, Swod reste plus qu’une valeur sûre, un groupe qui compte par mi ceux qui associent avec talent le piano et la musique électronique.

Benoit Richard

Swod : Drei
Label : City Centre offices
Sortie : novembre 2011

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *