Chapelier Fou – Invisible

Jusqu’alors on connaissait la musique de Chapelier Fou/Louis Warynski comme une suite de ritournelles electronica délicates composées à  partir de notes de violon et de sonorités électroniques. Une association judicieuse et inédite qui donnait toute sa singularité au son concocté par le messin et exprimée à  travers un premier album (« 613 ») et quelques Eps très colorés.

Avec »Invisible » le style de Chapelier Fou connaît une nouvelle évolution. Sans réel bouleversement mais bénéficiant de l’apport de quelques petites nouveautés, de choix d’arrangements différents, la musique de Chapelier Fou prend un aspect plus pop, avec un spectre musical plus vaste, plus ouvert, avec l’apparition notamment de nouveaux instruments et surtout de la voix… Et finalement ça change pas mal de choses.

D.’abord parce que la présence de Gerard Kurdian (« This Is the Hello Monster ») et de l†˜incontournable mais toujours précieux Matt Elliott, avec lequel il a récemment collaboré sur le projet The Third Eye Foundation, apportent indéniablement une dimension supplémentaire à  la musique de Chapelier Fou, et ensuite parce que l’aspect electronica qui prédominait par le passé et qui s’affiche encore clairement sur quelques titres (« Shunde’s Bronx » ») a malgré tout tendance à  s’estomper au profit de de mélodies plus franches, de sonorités organiques plus marquées, offrant ainsi un contraste jusqu’alors jamais atteint et extrêmement bénéfique à  la musique de Chapelier Fou.

Benoit RICHARD

Chapelier Fou : Invisible
Label : ici d’ailleurs
Parution : 26 mars 2012

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *