Le Château des ruisseaux, de Poincelet & Bernière

La bande dessinée aimer traiter des maladies, des troubles psychologiques, à  travers des autofictions souvent réussies, pudiques et touchantes (« La parenthèse » »Sous l’entonnoir » etc ») à  l’image de cette dernière : un récit basé sur l’expérience d’un ancien toxicomane accueilli au Château des ruisseaux, un établissement de santé situé dans l’Aisne.

Présenté comme un documentaire en bande dessinée, dans une forme assez sobre, sans cases définies, avec des personnages souvent assis, ce témoignage signé de Frédéric Poincelet et Vincent Bernière (responsable chez Delcourt des collections »Outsider » et »Erotix ») nous plonge au beau milieu de ces gens comme vous et moi devenus toxicomanes et ayant atterri un beau jour dans cette maison de santé souvent après avoir touché le fond. Dans cet établissement, on fait diverses rencontres. Des médecins mais aussi des patients racontant leur déchéance, évoquant plus ou moins ouvertement les choses honteuses, voire horribles, qu’ils ont du s’abaisser à  faire pour pouvoir se payer leur dose lorsqu†˜ils étaient en manque.

Basé avant tout sur la parole des pensionnaires du château, le livre met en avant des témoignages forts, parfois émouvants en insistant bien sur la manière dont les choses sont ressenties avant et pendant la thérapie, permettant ainsi au lecteur de comprendre par quel processus des gens normaux et sans histoire peuvent en arriver là « Le Château des ruisseaux » est un livre sans arrière-pensée pédagogique ou morale mais avant tout une belle et intéressante bande dessinée.

Benoit RICHARD

Le Château des ruisseaux
Scénariste : Vincent Bernière
Dessinateur Frédéric Poincelet
Editons Dupuis/Coll. Aire Libre
64 pages couleurs – 15.50€¬
Parution : janvier 2012

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *