Motherfucker tome 1, de G. Martinez S. Ricard

Retour sur l’histoire des Black Panthers en compagnie de Guillaume Martinez et de Sylvain Ricard qui nous proposent là  un dytique retraçant le parcours d’un jeune noir engagé dans la lutte pour la défense du droits des hommes de couleurs dans l’Amérique des années 60.
Habitant du quartier de Watts, à  Los Angeles, Vermont Washington est un père de famille sans histoire sauf qu’il refuse de se plier aux lois racistes et aux humiliations subies chaque jour de la part de blancs racistes. Affilié aux Black Panthers, Vermont entend bien se battre pour ses droits civiques. Hébergé par son père et devant se contenter de petits boulots, Vermont se voit reprocher son activisme mais ne faiblit pas et continue, malgré les coups et la pression, de revendiquer ses droits en vendant ses journaux militants dans la rue.

Personnage banal mais emblématique du mythique parti des Black Panters, Vermont incarne cette jeunesse noire et révoltée qui a contribué à  faire évoluer les mentalités et les lois aux USA dans les années 60. Sylvain Ricard, auteur du remarquable »20 ans ferme » en compagnie de Nicoby, réussit là  un récit habile, sans démonstration dans lequel il décrit un personnage idéaliste très attachant dans un contexte qui l’est beaucoup moins.
A l’encre de Chine, Martinez met scène ce récit dans un style réaliste et chronologique selon les dix points du programme établi par les Black Panthers. C.’est simple, un peu trop didactique ou un poil simpliste par moment, mais ça a le mérite d’être clair et direct et ça permettra sans doute aux plus jeunes d’entre nous de découvrir la passionnante histoire de ce parti.

Benoit RICHARD

Motherfucker Tome 1
Scénario : de Sylvain Ricard
Dessin : Guillaume Martinez
Editions Futuropolis
64 pages – 15€¬
Première parution : 07/06/2012

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *