Adele & Glenn – Carrington Street

Adele & Glenn aurait pu s’appeler The Other Two (si le nom n’était pas déjà  pris). Ces deux anciens Go Betweens sortent un disque de pop and folk à  l’ancienne. Charmant.

Que l’on ne s’y trompe pas, Glenn Thompson et Adele Pickvance,  ne firent partie des Go Betweens que dans la dernière mouture du groupe culte australienne. Ils n’étaient pas là  dans les grandes années du groupe, c’est à  dire dans les années 80. De plus,,  écrasé par la paire de grands songwriters qu’étaient Grant Mc Lennan et Robert Forster, on n’avait à  peine remarqué le changement de line up, ne se réjouissant que du retour des Go-Betweens aux affaires de la pop. Et de Glenn à ,  batterie et d’Adèle à  la basse, nada !

Finalement, ce n’est pas plus mal. Cette accroche (deux ex-Go Betweens) étant énoncée et ayant sans doute fait son affaire (vous êtes bien là  à  me lire, non ?), Adele,  & Glenn vont exister par eux-mêmes, pour leur propre musique qui n’a besoin d’aucune aide extérieure. Enfermés dans un studio de Sydney pendant 12 mois,  à  essayer toutes sortes d’instruments, à  même en fabriquer à  partir d’un vieux micro, Adele & Glenn sortent un album qui brille pourtant par sa simplicité. Même les textes ne prennent pas de détour, comme sur Auntie Nelly qui raconte l’histoire d’une vieille dame solitaire qui n’a pas dû naître à  la bonne époque. A se demander parfois si Adele & Glenn en sont pas un peu comme cette tante Nelly…

Un petit parfum désuet flotte au dessus de ce disque : de jolies petites chansons aux harmonies pourtant fouillées qui auraient pu aussi bien sortir dans les années 60 qu’aujourd’hui. La multitude d’instruments,  (orgue, saxo, lapsteel, banjo…) ornementent des mélodies sans les étouffer et les aident justement à  faire ressortir leurs beautés naturelles. Rien de nouveau, Adele & Glenn mettent en pratique les préceptes des Go-Betweens et avant eux de Fleetwood Mac (Remembering names), des Byrds voire de Mamas and Papas. Les deux voix se mêlent joliment, tout comme les sons de Rickenbacker et de guitare acoustique histoire de faire teinter la musique (I dreamt I was a Sparrow, Tunnels). Tomorrow Today a la joliesse gaie et entrainante d’une chanson de Paul Simon (le genre de titre où l’on se surprend à  claquer des doigts).

Sur quelques titres, Adele & Glenn remontent même au source de leur musique, le rock and roll sur City Sound ou une country folk à  faire sortir son harmonica et sa bouteille de gnôle à  un hillbilly,  : Happiness...chanté en choeurs avec une douceur de mélodiste. Comme quoi, on ne se refait pas : pop un jour, pop toujours !

3_5.gif

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 3 Septembre 2012
Label / Distributeur : Glitterhouse record / Differ-ant

Plus+
MySpace
EPK
Video I dream I was a Sparrow

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *