5+5 Spécial We Are Unique ! Records

We Are Unique ! Records a 10 ans ; un anniversaire que nous célébrons avec plaisir à  Benzinemag, nous qui avons vu grandir le label en chroniquant les albums de ses artistes. L’occasion était trop belle de laisser la parole à  Gérald Guibaud, co-fondateur de We Are Unique ! Records et de lui laisser choisir dans son catalogue, 5 albums du passé et 5 albums d’aujourd’hui et de demain. Quand il s’agit de parler de »ses » artistes, l’homme est bavard. Tant Mieux.

AVANT-PROPOS par Gérald GUIBAUD

Sur cette proposition de faire un 5+5 spécial We Are Unique, ! Records,  avec une sélection de 5 disques de notre label pour toujours (pour évoquer le passé) et 5 disques du label du présent et du futur proche, je tiens à  préciser que le choix des 5 disques pour toujours est très difficile pour moi, car j’aime et suis énormément fier de chacune des 34 sorties que nous avons faites en 10 ans. Je ne regrette et ne regretterais jamais une seule sortie, ! Mais j’ai donc choisi 5 disques qui font partie d’après moi des classiques de la musique indie made in France et qui ne devraient pas trop subir les affres du temps.

Pour les 5 disques du présent et du futur proche, je m’aperçois que cette année nous aurons donc sorti 5 disques (dont un coffret 4 disques, soit 8 disques en tout, !!!) ce qui est énorme pour une petite structure comme la nôtre (associative et familiale, quasiment pas subventionnée, et constituée uniquement de bénévoles passionnés), ! Pas besoin donc de vous révéler les secrets autour des sorties que nous préparons pour 2013, ;D

 

5 disques pour toujours

 

 

 

 

 

 

ANGIL – Oulipo Saliva (UR17 – 2007)

Les lecteurs vont sans doute penser que je suis un patron de label un peu orgueilleux, mais pour moi, Oulipo saliva est un chef d’oeuvre. Qui de nos jours, dans la pop / indie music, ose réaliser un tel concept album, ? Ecrire un album sans la lettre E dans les textes, ni l’accord Mi (E en numérotation anglaise) dans la musique, ? Personne. Et surtout, en faire quelque chose de cohérent, et surtout accessible, !, Narrow Minds,, Trying to fit,In purdah, ce sont surtout des tubes pop, ! Ha, c’est sûr, ce n’est pas de la pop grand public. Mais c’est pour moi ce que la pop devrait être, : aventureuse, surprenante, rugueuse »Ce que j’aime le plus dans cet album, c’est la sensation de liberté que je ressens chez Mickaël (Mottet, aka Angil) lorsqu’il joue. Après son excellent premier album  » teaser for, : matter,  » encore un petit peu académique sur certains titres, sur cet album, il s’éloigne définitivement de toutes ses influences et trouve sa voie, un champ infini des possibles où sa musique ne ressemble plus à  rien de connu, et ressemble tout simplement à  du Angil.,  Sur ce disque aussi, on assiste à  la naissance du collectif de musiciens the Hiddentracks, une belle auberge espagnole de musiciens tous aussi talentueux les uns que les autres. Enfin, je suis aussi très fier de ce disque, car nous avons signé une licence pour sa sortie mondiale avec le label référence Chemikal Underground, et ça, cela n’arrive pas souvent pour un disque, un artiste et un label français, !

HALF ASLEEP – Subtitles for the sillent versions (UR27 – 2011)

Encore une fois, je pense que le dernier album de Half Asleep est un chef d’oeuvre, que je conseille notamment très vivement à  tous les déçus du dernier album de Catpower par exemple »Nous avons attendu longtemps ce nouvel album, depuis le précédent album de Half Asleep  » (we are now) seated in profile,  » que nous avions sorti en 2005. Valérie (Leclercq) a pris son temps, mais quel choc lorsque nous avons enfin pu entendre ses nouveaux morceaux, ! Comme pour Angil avec Oulipo saliva, la musique d’Half Asleep s’est totalement émancipée de toutes ses références, : est ce du folk, ? du classique, ? du jazz vocal, ? des chants grégoriens, ?,  de la musique expérimentale, ? Pour moi ce sont surtout des chansons qui vous bouleversent, vous remuent et vous prennent aux tripes. On ne sort pas indemne de l’écoute de cet album, mais je me sens toujours apaisé après son écoute.

LUNT – Switch the letters (UR24 – 2010)

Ce disque là , je ne m’y attendais pas du tout. Pas que je ne pensais pas que mon ami de (presque) 20 ans Gilles Deles (et co-fondateur du label avec moi) soit capable d’écrire un tel album aussi abouti. J.’ai toujours su, dès la première écoute de ses premiers morceaux de son premier album éponyme (1ère, référence du label en 2001) que Gilles avait un talent énorme. C.’est juste que ce deuxième album, Gilles ne m’en,  a quasiment pas parlé pendant sa réalisation, au fil des années, et puis un beau jour, il m’a envoyé cet album fini, ! Et là  encore, j’ai pris une belle claque. Sur cet album, Gilles a recentré son propos, a élagué dans son arsenal de guitar hero/producteur (exit les boucles, l’électro, les expérimentations diverses et variées) pour se consacrer sur une seule chose, : le songwriting et l’émotion. Et surtout arriver à  faire cohabiter sur un même album les spectres de Mark Hollis,,  de Nick Drake,,  du Beta Band et de R.E.M., sans tomber dans de la pâle copie, tout en restant cohérent, humble et touchant, et bien c’est un fait rare dans la musique indie actuellement, pour être souligné !

MELATONINE – Décembre est un samedi (UR15 – 2007)

Pour moi, si je devais résumer le post-rock que j’aime, ce serait Mogwai, Godspeed You Black Emperor, Tortoise, Explosion in the sky »et Melatonine. Ce que j’ai toujours aimé dans le groupe, c’est qu’ils ont toujours su résumer en 3-4 minutes ce que d’autres disaient difficilement en 10 ou 15 minutes. Sur cet album, le groupe s’était recentré sur la base du trio guitare/basse/batterie, après une exploration de l’apport de l’électronique sur l’album précédent. Avec la production cinglante de Gilles (Deles) sur celui-ci, on prend une grosse mandale lorsqu’on l’écoute (à  fort volume bien évidemment), on est aspiré par ces titres tourbillonnants qui vous malaxent le corps et vous broient les synapses. l’album est très bien construit, il n’y a pas un seul titre de trop, et le final E.L.E.V.E.N. est un morceau de bravoure digne du, Diamond Sea, de Sonic Youth, !!! Actuellement le groupe se cherche un peu pour finaliser un prochain album, et l’avant goût qu’on en a avec le titre inédit, John Walsh, sur le coffret des 10 ans du label est rassurant sur la capacité du groupe à  rester abrasif, !

IMAGHO – Inside looking out (UR19 – 2008)

Pour moi le meilleur album d’Imagho (et mon préféré aussi) reste et restera son album  » Nocturne,  » sorti en 2002 sur le label référence FBWL. Il faudra d’ailleurs penser à  le rééditer un jour vu qu’il est épuisé et que je n’ai même pas un exemplaire »Cet album est d’après moi l’équivalent européen de, Camoufleur, de Gastr del sol, pas moins. Lorsque Jean Louis (déjà  membre du label avec son projet noise Baka, !) nous proposa en 2008 de sortir son nouvel album ainsi qu’un best-of pour ses 10 ans de carrière, nous n’avons pas hésité une seule seconde avec Gilles, tellement cela semblait évident et naturel pour nous, ! De plus, cet album  » Inside looking out,  » est un digne successeur à   » Nocturnes,  » on y retrouve tout ce qui fait la beauté et la finesse de la musique d’Imagho, : guitares subtiles et élégantes, arrangements et expérimentations sonores subtils, rêveries et émotion, recueillement salvateur. Lorsque j’écoute Imagho, je ferme les yeux et je pars loin, très loin. Mention spéciale au morceau, Circaetes, sur cet album, un des rares titres qui pourrait m’apaiser si je me retrouvais dans un avion sur le point de s’écraser.

5 disques du présent et du futur proche

 

 

 

 

 

 

 

 

DELPHINE DORA & HALF ASLEEP – you.’re not mad, you.’re just lonely (UR30 – 2012)

Premier disque sorti cette année, tiré à  seulement 500 exemplaires et destiné en partie à  nos membres bienfaiteurs, ce disque est le premier disque physique pressé pour l’artiste Delphine Dora, qui a fait de nombreux albums en cdr ou numérique.,  Cette collaboration avec notre chère Half Asleep qui donne lieu à  un concept album autour de la folie, est issu de sessions d’improvisations dans le Cantal, où rodent les spectres du grand Dana Hilliott, de Lunt, Jullian Angel »On pouvait craindre que ce projet vire à  l’expérimental, difficile d’accès, mais il n’en est rien. Les chansons sont très belles, émouvantes, et les deux voix ainsi que les folies créatrices de ces deux grandes musiciennes se marient à  merveille.

ANGIL & THE HIDDENTRACKS,  – Now (UR32 – 2012)

Certaines personnes ont pu être décontenancées par l’album précédent du groupe,, The And, car il s’agissait d’un album collaboratif où intervenaient de nombreux autres artistes, ce qui le rendait pour eux moins homogène que Oulipo saliva., Now, est donc une réponse cinglante à  toutes ces critiques, : l’album est court, concis, et brûlant. Il vous pète à  la gueule dès la première écoute, et il faut du temps pour s’en remettre. Jamais les textes de Mickaël n’ont été aussi directs et personnels. Il y a une vraie mise à  nu de l’artiste,,  de sa sensibilité exacerbée, qui ne peut que vous toucher en plein coeur. Les Hiddentracks accompagnent le propos avec une retenue et une précision d’intervention parfaite. J.’espère que les gens ne l’oublieront pas pour les tops de fin d’année, car ce disque mérite vraiment un podium. Je ne vous divulguerais pas l’objet du prochain album du groupe mais je peux vous assurer que le projet initié est déjà  totalement excitant, !

THE WE ARE UNIQUE, !, ENSEMBLE – 10 (UR31 – 2012)

J.’ai commencé à  travailler sur ce projet de coffret pour les 10 ans du label courant 2010, soit un peu plus d’un an avant la date anniversaire (juin 2011). Au final il m’aura fallu presque deux années pour le finaliser, si bien que ce projet a vu donc le jour l’année de nos 11 ans, ! Pour fêter ces 10 années, je voulais qu’on enregistre un album original avec tous les artistes ou du moins une partie. Nous avons donc commencé à  échanger des idées par mail à  partir de 2010, chacun proposant une ébauche de morceau, des accords, des paroles »Le projet était à  l’état de brouillon quand nous avons pu trouver une semaine qui convenait en terme de planning à  tous les artistes, vu que nous sommes tous éclatés dans le pays et au delà . La ville de St Etienne nous a soutenu financièrement et nous avons donc pu enregistrer au studio Ohmnibus à  St Etienne, là  où Angil a enregistré ses deux derniers albums. J.’étais très inquiet avant de commencer cette session, on devait tout mettre en boîte en 5 jours, sans avoir l’assurance que ça rendrait bien au final. Tout le monde s’est bougé comme jamais, et ses sessions ont été un très beau moment, où chacun a pu proposer ses idées, improviser »Avec peu de matériel, et cette contrainte de temps, je pense que nous avons quand même réussi à  faire un album cohérent et qui décrit bien l’univers et l’ambiance qui règne au sein de notre label. J.’en suis très fier, et je dis pas ça aussi parce que je chante sur deux titres, !

WE ARE UNIQUE, !, IS 10 (UR33 – 2012)

l’idée était de sortir le We Are Unique, ! Ensemble comme un album à  part entière, et la version coffret en tirage limité à  500 exemplaires, car cela aurait couté bien trop cher pour les maigres finances du label de faire plus de coffrets. On voulait aussi le destiner en priorité à  nos membres bienfaiteurs, sans qui le label n’aurait pu sortir autant d’albums depuis 3 ans »Les choses n’ont jamais été aussi dures, les petits labels comme le nôtre sont les plus touchés par la crise, et je m’étonne encore que nous soyons toujours là , ! Sans doute parce que nous avons encore en nous beaucoup d’énergie à  offrir à  ce label, mais jusqu’à  quand, ? Pour finaliser ce coffret 4 disques, probablement trop ambitieux pour une structure comme la notre, je voulais qu’on sorte du sempiternel coffret anniversaire avec des inédits des artistes du label (on l’avait déjà  fait pour les 5 ans). D.’où ce projet collectif de l’Ensemble, avec quand même le cd d’inédits des artistes du label, mais aussi cette idée un peu folle de demander à  tous ces artistes talentueux que nous avons croisés en 10 ans (et dont certains sont devenus des amis qui comptent) de faire un remix ou une reprise d’un titre de notre catalogue. Je voulais mettre aussi en avant une certaines scène indie underground, qui est trop souvent pas assez médiatisée alors qu’elle le mérite. Je voulais qu’il y ait donc un remix ou une reprise par artiste du label, et ce fut un travail de fou, ! Coordonner tout ça, fixer des deadlines pour les décaler ensuite, avoir malheureusement certains amis qui n’ont pas eu le temps de participer, leur trouver des remplaçants »J.’ai cru ne jamais y arriver.,  Et ensuite il a fallu faire les tracklistings de ces cds, les masterings, finaliser autant d’artworks en si peu de temps »En fait ce fut comme si je gérais quatre sorties en même temps, ce qui est bien évidemment impossible quand tu fais pas ça à  temps plein, et encore »Mais au final, le coffret est sorti, et je suis très heureux et fier du résultat. Je ne regrette pas ces efforts, ces crises d’angoisses, les doutes et les découragements. Comme je le dis dans l’,  » outro,  » de l’Ensemble,  » die for D.I.Y.,  » a un double sens, : qu’on est prêt à  se battre pour notre indépendance, mais qu’au final, le do it yourself nous tuera vraiment à  force de trop donner de nos personnes pour tout ça.

MIDGET, ! – Lumière d’en bas (UR34 – 2012)

Notre dernière signature. Leur musique a rapidement fait l’unanimité au sein du label, ce qui est une chose rare, ! C.’est un grand honneur de les accueillir, et de les aider à  faire voir le jour ce premier album. Mocke qui fait partie de ce duo, est un guitariste immense qui a déjà  un parcours derrière lui qui force le respect (Lithium, Holden, Arlt »). Leur musique est très originale, d’une délicatesse infinie, qui navigue entre la nouvelle chanson française (Arlt, Françoiz Breut) et la pop folk anglo-saxonne (Broadcast, Stereolab, Empress) en passant par la bossa nova. J.’espère que le disque rencontrera un beau succès, ce qui ferait aussi du bien au label, ! Quoiqu’il en soit, Midget, ! s’est parfaitement intégré au collectif d’artistes, puisqu’ils jouent et collaborent déjà  sur scène avec Angil, Half Asleep ou encore Imagho. En bref, l’expansion de notre petite famille continue et j’espère que cela continuera encore comme ça pendant un petit moment.

Site We Are Unique ! Records

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *