Au galop – Louis-Do de Lencquesaing

Å’uvrette insignifiante, pas loin de l’autosatisfaction, d’un acteur passé derrière la caméra (après quelques courts-métrages et des mises en scène au théâtre), qui livre une histoire pleine de clichés sur le monde des écrivains et de l’édition, reposant essentiellement sur la juxtaposition de deux évènements lourds et majeurs, : la disparition subite du père et la rencontre d’une femme dont l’auteur récemment orphelin va tomber amoureux. Difficile de se passionner pour des personnages fades et stéréotypés, qui donnent en filigrane une vision triste et réduite de l’homme devant sa page blanche. On comprend tout aussi mal l’évolution de certains d’entre eux, : le petit ami de la fille de l’auteur se retrouve interné et l’hôpital devient soudain le théâtre de tous les enjeux puisqu’y passe également la veuve en train de perdre pied – alors que son comportement antérieur, très femme du monde, ne laissait aucunement présager de cette évolution. Au final, on ignore pour quel registre opte le film, : comédie doucement mélancolique ou mélodrame léger – ce qui revient peut-être au même. , Le narcissique Louis-Do de Lencquesaing filme néanmoins avec adresse les scènes nocturnes mais hélas tout ceci est tellement sage et anodin, convenu et tellement coupé du réel,,  sans chair ni douleur que l’ennui ne tarde pas à  poindre.

Patrick Braganti

Au galop
Comédie dramatique française de Louis-Do de Lencquesaing
Sortie : 17 octobre 2012
Durée : 01h33
Avec Louis-Do de Lencquesaing, Marthe Keller, Xavier Beauvois,…

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *