Three Second Kiss – Tastyville

Tastyville est, un, , album de noise rock dans un axe FugaziShellac. Un énième disque du genre, certes., , Mais un bon, qui plus est, , issu d’un étonnant groupe italien qui se révèle plus pop que jamais. Bonne pioche.

Dans une formule ramassée (le trio) où il est difficile de tricher, Three Second Kiss a déjà  eu la plus belle des reconnaissances : avoir deux de ses albums distribués aux Etats-Unis via le label Dischord Record, la référence rock de Washington DC. Le trio a été à  ce jour le seul groupe italien invité au festival anglais All Tomorrow Parties, preuve que le groupe regarde du côté des anglo-saxons sans aucun complexe. Les Bolognais n’en sont pas à  leurs débuts et sortent avec Tastyville leur sixième album depuis 1996. Autant dire qu’ils connaissent la musique et savent créer les ambiances les plus séminales du rock : basse flottante mise en avant, guitares saillantes et batterie au taquet dans une insaisissable rythmique (In winter, the sun shines, over the bridge,, le titre le plus math rock du disque). Sans oublier les accords légèrement dissonants qui font la force expressive de cette musique et ce côté mal taillé qui en fait son originalité. Cette formule reste valable sur tout le disque et trouve en A Catastrophe outside sa version la plus nue et la plus directe et dans Mood Red, sa version la plus saturée. Même sur ces titres et a fortiori sur le reste, le chant se veut tranquille et posé -là  où généralement, on imagine furie et folie.

Mais c’est une réalité, Three Second Kiss semble sûr de son fait et peut donc laisser respirer ces morceaux. Tastyville est à  ce titre leur disque le plus pop et le plus aéré : tout ce qui fait la force de la musique est bien et bien là  mais nullement mise en avant. De même la technicité rythmique, pas étouffante pour deux sous mais sagement brillante. Les fondamentaux du genre sont désormais acquis et maîtrisés, le trio peut chiader ses compositions et affiner ses arrangements. On pourrait tenter un raccourci audacieux : Tastyville, c’est un, album de noise 90’s mais qui semble joué par un, groupe des années 70, avec beaucoup de sensibilité. Débarrassé de toute fougue inutile, Vampirized devient un bon morceau de blues d’aujourd’hui. , Cela donne surtout de grands morceaux, Caterpillar tracks haircut (et son surprenant clavier), The sky is mine, Don’t dirty my heart… et cela fait de Three Second Kiss, un groupe particulièrement attachant.

4.gif

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 5 Novembre,  2012
Label / Distributeur : African Tape / Sick Room Records / Orkhestra

Plus+

Bandcamp

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *