Zone blanche, de Jean-Claude Denis

Après le dyptique »Tous à  Matha » une histoire pleine de nostalgie, qui mettait en scène une bande de copains, dans les années 60, sur l’île d’Oléron, Jean-Claude Denis change radicalement de registre et revient avec une étrange et passionnante histoire, entre polar et drame sociale, où l’on découvrira,  comment un homme électro-sensible a bien pu se retrouver en plein campagne, tué d’une balle dans la tête.

Un soir de coupure d’électricité dans la ville de Paris, Serge est un homme, semble t-il de tout ce qu’il ya de plus ordinaire, se retrouve dans impossibilité de rentrer chez lui. Sans argent en poche, il cherche refuge dans un hôtel en attendant que le courant revienne. Dans le hall il fait la connaissance d’une belle brune avec laquelle il va passer un bien étrange pacte. Est-ce cette rencontre qui est à  l’origine de sa mort ?

La Zone blanche, c’est cette endroit dont rêve Serge, atteint d’electro-sensibilité et qui rêve de pouvoir vivre dans un monde sans téléphone portable et sans fout micro-ondes. Vivant seul avec son chat, il est vit désormais sans le sou depuis qu’il il a confié toutes ses économies à  un escroc qui lui promettait la vie en zone blanche. Mais la rencontre,  fortuite,  avec cette jeune femme va peut être enfin lui permettre de retrouver son voleur.
A l’image des romans des éditions de Minuit, c’est d’abord la singularité de la situation, la narration à  la fois simple et complexe et l’originalité du personnage principal qui captivent dans ce nouveau livre de,  Jean-Claude Denis.

Comme chez Christian Gailly ou chez Christian Oster, Jean-Claude Denis parvient ici, à  partir d’une histoire banale, à  construite un récit intrigant, à  trouver le ton juste avec des dialogues à  la fois simple et précis pour mettre en place ce récit en flash-back, délivrant au fil des pages toutes les pièces du puzzle ou presque. Avec son dessin et sa sensibilité si caractéristique, Le »grand prix du festival d’Angoulême 2012″ signe là  une bande dessinée extrêmement jubilatoire et pleine de mystère qui trouvera son dénouement dans une pirouette final assez délicieuse. A ne pas manquer !

Benoit RICHARD

Zone blanche
Scénario & dessin : Jean-Claude Denis
Editeur : Futuropolis
72 pages couleurs – 16€¬
Parution : août 2012

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *