Egon Schiele, de Xavier Coste

S.’il y avait en 2012 une BD à  installer sur un chevalet pour en parler, c’était bien celle de Xavier Coste, qui, avec un style et une ambiance bien mesurés signait en mai dernier sa première bande-dessinée chez Casterman :  » Egon Schiele : Vivre et Mourir « .

C.’est un coup de maître pour Xavier Coste qui nous offre là  presque une oeuvre artistique au format généreux et au papier épais qui s’attache à  concentrer en 66 pages l’histoire d’Egon Schiele ; une histoire libérée aux relents de sexe, de peinture fraîche et de cigarette, baignée dans l’air hivernal de Vienne à  l’aube de la première guerre mondiale.

l’histoire d’Egon Schiele, rapidement surnommé le pornographe de Vienne, est une histoire atypique. l’élève Schiele, qui suivait ses cours de dessins à  la prestigieuse Académie des Beaux-Arts de Vienne, s’est très vite lassé de la peinture classique des grands maîtres, et, encouragé et soutenu par nul autre que le grand Gustave Klimt, a tenter de creuser sa voie et son style propre en amont des canons de l’époque. Egon Schiele est connu pour ses tableaux de nus explicites et souvent pornographiques, son style est reconnaissable par son trait flottant et pressé, et ses couleurs chair. Il est célèbre pour s’être énamouré de ses modèles, et avoir vécu une vie de libertin ; ses tableaux connus pour leurs femmes s’exposant jambes ouvertes dans les positions osées qu’il leur faisait prendre – il ira même jusqu’ à  faire son autoportrait en pleine masturbation lors de son court séjour en prison pour détournement de mineur.

C.’est une bande-dessinée informée qui n’apparaît pas si romancée qu’elle aurait pu l’être – la narration de Coste fait preuve d’un équilibre parfait et il va jusqu’à  justifier certains de ses choix en clôture du livre grâce à  une biographie claire et contrastée qu’il a lui-même rédigé. C.’est le récit intelligent, honnête et touchant d’un dandy qui choqua son époque, d’un personnage aussi détestable qu’attachant, d’un égo, d’un artiste tourmenté que la grippe espagnole fauchera avant qu’il n’ait pu s’acquitter de ses démons – bref, un récit qui donne une véritable voix, et qui rend profondément humain cet artiste méconnu.

Soulignons que Xavier Coste est un pur joyau de talent, ressortissant d’une école d’art prestigieuse Parisienne, partageant avec Egon Schiele la jeunesse, et un talent indiscutable pour la peinture, et tout particulièrement la portraiture.

Fabrice Blanchefort

Egon Schiele : Vivre et Mourir
Scénario & Dessin : Xavier Coste
Editeur : Casterman
66 pages – 18,00€¬
Parution : Mai 2012

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *