Jours de destruction, jours de révolte, de C. Hedges et J. Sacco

Durant plusieurs mois, Chris Hedges et Joe Sacco ont parcouru l’Amérique, découvrant ainsi ces territoires américains exploités uniquement pour en tirer un maximum de bénéfices, ces régions sacrifiées sur l’autel du profit et du progrès technologique. Ils ont rencontré des habitants écrasés par les lois d’un marché,  pour témoigner de l’impact du capitalisme sauvage sur les familles, les travailleurs, les communes et les écosystèmes. De ce long et douloureux voyage, les deux journalistes,  ont rapporté des dessins, des textes émouvants mais surtout implacables quant à  la responsabilité des hommes d’affaires, des politiques et des banquiers sur l’état du pays.

Avec toute la perspicacité qui caractérise le travail d’investigation de Joe Sacco depuis bien longtemps, le journaliste dessinateur d’origine maltaise livre là  un formidable récit de l’Amérique pauvre telle qu’elle est aujourd’hui, affaiblie et meurtrie par la crise.

Découpés en 5 chapitres pour autant de villes et de lieux différents, ce livre, imposant tant par son volume que par son contenu, nous promène aux quatre coins des USA, nous faisant passer d’une population amérindienne ravagée par l’alcoolisme, le racisme et le chômage dans le Dakota du Sud à  la Floride où l’on découvre de pauvres immigrés clandestins mexicains sans le moindre droit, traités comme des esclaves, travaillant sans relâche dans les champs de tomates à  longueurs de journées pour presque rien tout en subissant les pires outrages.

A travers ce livre véritablement engagé ressort un discours anticapitaliste radical et sans équivoque, mettant dans le même panier financiers et politiques, tous responsables du désastre actuel.
Toutefois on pourra regretter que les textes, parfois un peu trop appuyés de Chris Hedges, ne soient pas toujours aussi forts et pertinents que la bande dessinée de Joe Sacco qui aurait sans doute pu se suffire à  elle-même.
Malgré tout, Jours de destruction, jours de révolte reste un témoignage fort sur cette Amérique des déshérités que le capitalisme et la crise finissent de tuer à  petit feu.

Benoit RICHARD

Jours de destruction, jours de révolte
Textes de Chris Hedges
Récit et dessins de Joe Sacco
Editeur : Futuropolis
320 pages – 27 €¬
parution : 02/11/2012

 

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *