Action Dead Mouse – ä

Les Italiens reviennent à  une formule ramassée de trio qui leur va comme un gant. Post-hardcore, post-emo, post-rock ? Non du rock de 2013, torturé et déchirant, énergique et racé. Mon premier grand disque de 2013.

Michi de My Awesome Mixtape, , a donc rangé son violon, celui-là  même qui donnait un ton différent à  Revenge of Doormats and Coasters, le deuxième album des Bolognais. Action Dead Mouse revient à  l’essence de sa musique, en maîtrisant son sujet comme jamais et en y apportant justement les nuances et les moments de finesse propres à  se passer d’un violon, d’une trompette ou de toute autre affêterie d’arrangement. A trois, le groupe en fait beaucoup et s’impose sur les, terrains mouvants du rock.

Pourtant, le début et Escaton in Kleistpark prennent le rock à  bras le corps, un chant au bord de la rupture, une énergie électrique qui submerge et une rythmique au taquet qui jongle avec les ruptures et les contre-temps : Action Dead Mouse est bien dans son élément et navigue entre émotions fortes et un incessant self control de celles-ci. Derrière un duo basse-batterie toujours nerveux – tendance math rock,, thèmes beaux et mélancolique et, passages de purs défouloirs s’enchaînent et s’entremèlent., , La saturation est loin d’être systématique et le groupe utilise pour ses guitares, son clair, , réverbération et boucles, renvoyant aussi bien, , à  un groupe new wave que post-rock tendance Explosions in the Sky (Cut off flowers leave dead flowers).,  Le chant est rare, tant le groupe privilégie les longues passages instrumentaux à  texture évolutive. Mais fort de son caractère brut de décoffrage, rappelant Fugazi ou Don, Cabellero, le trio sait que »quand il faut y aller, faut y aller » et envoyer le bois est, dès lors,, vital pour expulser un trop plein de violence, d’énergie et d’émotions,  (Goodbye Mr Postdammer). Et on en redemande ! Fort et beau à  la fois.

 

4_5.gif

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 9 Janvier 2013
Label : Greed Recordings

Plus+
Bandcamp

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *