Filiamotsa – Sentier des Roches

Filiamotsa change sans cesse de line up mais garde toujours une personnalité hors-norme. Avec Sentier des Roches, le néo trio invite l’ex chanteur de The Ex et Chapelier Fou.

Résumé des épisodes précédents : Filiamotsa s’est formé de la rencontre incongrue d’un batterie (Anthony Laguerre) et d’un violon (Emilie Weber). Sur leur album précédent, le duo s’était étendu en quintette en y intégrant un saxo, un trombone et un clavier. Preuve de cette évolution, le nom du groupe lui aussi avait été changé en Filiamotsa Soufflant Rhodes. Avec Sentier des Roches, le groupe revient à  sa formule initiale de cordes (électrifiées ou pas) et de peaux. Mais histoire de se donner plus de force et d’amplitude, il rajoute un deuxième violon à  la fête. Mais est-ce vraiment une fête ? A moins que cela ne soit un sabbah ?

Le groupe est toujours inclassable et le chaos et la déconstruction menacent à  chaque pas une musique en progression. Zittern, le premier titre de l’album, est symptomatique de l’esprit chafouin de Filiamotsa : l’édification d’un thème fort et épique, une rupture nette et une fin électrique en forme de jet de liquide séminal que n’aurait pas renié le Velvet Underground. C’est vrai que l’on a tendance à  penser aux groupes à  violons : le groupe de John Cale justement, Dirty Three…ou aux cordes d’un Michael Nyman qui seraient devenus folles et rock (Montroyal, idéal pour une scène sanglante de batailles en dentelles).

Mais plus encore que ceux-ci, Filiamotsa adopte la liberté de ton de The EX, un groupe qui comme eux, place toujours l’auditeur dans la position de ne pas savoir ce qui va se passer la seconde suivante dans un »ensuite » indécis et possiblement dangereux. C’est donc avec émotion sans doute que l’on retrouve ici sur un titre GW Sok, le chanteur de The Ex, venu chanté-parlé à  la manière d’un crooner sur 4QSO, titre fauve débordant grassement de son trait initial et qui n’est déjà  plus tout à  fait rock ou ni plus tout à  fait noise. Une ronde enivrée où les repères semblent se brouiller peu à  peu.

Autre invité de Sentier des Roches, Chapelier Fou, invité en ami nancéen sur La Porte de la Fontaine, : il rajoute des claviers électronica (et ainsi un gimmick léger) à  une musique de chiens hurlant à  la mort. Mais sur Sentier des Roches, la révolution est interne : Anthony Lagerre vient poser sa voix sur deux titres. Il donne une folie supplémentaire de récitant halluciné (on parle de beaucoup de Fauve en ce moment, Laguerre s’en rapproche ici) à  deux descentes en vrille , dans les méandres du rock :, Cerveaux de famille, Chiens déguisés sont deux carnavals des animaux en mode équarrissage. Bref, si vous aimez vivre dangereusement, ce disque est bel et bien pour vous.

4.gif

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 4 mars 2013
Label / Distributeur : Stylobrique /, Les Disques de Plomb / Whosbrain / Differ-ant

Plus+
Bandcamp

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *