5+5 = Céline Mastrorelli aka French Riviera

Quand je l’ai rencontrée en juin 2013, je savais d’elle qu’elle était Cannoise, parce qu’elle le revendiquait et , qu’elle chantait comme une chanteuse très contemporaine: tu sais les histoires de filles qui assument leur rôle de fille jolie, de femmes futées et parfois fatales, d’amantes, voire même d’icônes occasionnellement coincées à  jouer les potiches sans que ça les fasse plus marrer que toi ou moi.

Et c’était à  peu près tout.

A part qu’elle m’avait été recommandée par un blogueur régional de l’étape, que j’ai déjà  interviewé en ces lignes, dont les goûts musicaux sont peu sujets à  discussion potache, puis que la musique de Céline Mastrorelli parue sur album l’an dernier, m’amusait.

Je m’apprêtais à  lancer l’interview sur ce »personnage » féminin en diable, qui ne semblait passi éloigné, à  la lecture des articles et autres posts de blog, , de son rôle dans l’IRL.

La Céline Mastrorelli de la vraie vie est , attachée à  faire rayonner Cannes dans la presse et semble , jongler entre ses côtés , nature, réaliste, un brin canaille et un brin frivole, tour à  tour maman, amie, amante. En somme comme le sont toutes les jeunes femmes modernes (ça va gueuler ;-), mais avec la composante sudiste en plus, chevillée au corps comme les pointus s’accrochent à  leur anneau du port de Cannes.

En préparant l’interview j’ai eu la surprise de constater , que ce »personnage musical » d’hier la Cannoise, -qui participa jadis à  un radio crochet connu, mais ça chuuut c’est une autre histoire – , en avait un peu fini avec lui.

Puis que de tous les clichés et paillettes qui font que la Côte d’Azur est côte d’Azur: les sauts à  glace, le soleil, les chapeaux de paille, Grace Kelly, , l’épate et l’aîoli; elle avait décidé de faire sa prochaine aventure musicale. Et que, du coup, elle se focalisait désormais entièrement sur cette nouvelle incarnation: French Riviera

J’ai pu écouter les démos du W.I.P (Work in progress), et même en capter un bout pour TV5MONDE. J’ai apprécié la , cohérence de l’exercice malgré le côté encore brouillon de l’oeuvre en cours de réalisation. , J’ai jugé l’équilibre instable de ce mélange d’électro à  l’ancienne et de rouerie féminine, ce mix d’une once de phantasme et de beaucoup de soleil , dont les rayons se refléteraient sur les marques de rouge à  lèvres laissées au bord des verres de rosé.

Mais entre la chanson française de sa première incarnation et le côté »exotique » de son projet French Riviera, je me suis demandé: mais au fond cette meuf au naturel, elle écoute quoi comme zique? C’est une cagole ou c’est une fille de caractère en musique? (oui parce que l’avantage de quand on réfléchit dans sa tête c’est qu’on ne risque de vexer personne)…

Et Zou 5+5 avec Céline Mastrorelli aka French Riviera

CM – Ce n’est pas évident pour moi de répondre à  ce genre de questionnaires car durant ma tendre adolescence, je suis restée si longtemps bloquée sur les Doors et tout ce qui tournait autour de Morrison que je n’écoutais rien d’autre.

Je me suis retrouvée à  25 ans avec une lacune énorme et une tonne de musique en retard que j’essaye de rattraper depuis. Là  j’en suis à  1989 mais à  l’automne j’attaque les 90.’s. A 40 ans je devrais être au top de l’actu.

Les 5 albums du moment

Random Access MemoriesDaft Punk

Get Lucky ne m’avait pas tant bouleversé quand c’est sorti, mais c’est les Daft alors t.’écoutes l’album religieusement et tu te la ferme. J.’avais peur d’être déçue. Et en fait, je me suis pris une énorme baffe.

C.’est mon album de ce début d’été. Je l’écoute souvent dans ma voiture, où que je sois, ça me donne l’impression de conduire une Ford Mustang Cabriolet sur la Grande Corniche.

Mes préférées de l’album : Touch / Giorgio By Moroder / Instant Crush

Sexuality – Sebastien Tellier

Je ne connaissais que le titre Roche, et quand c’est sorti, je n’avais pas mis le nez dedans, par fainéantise peut-être, ou simplement parce que je n’étais pas prête.

Je crois qu’il y a des moments plus ou moins propices pour apprécier un album, parfois tu n’es pas assez mûr, et il faut réessayer, plus tard.

Là , je suis à  point. Tout l’album est une pure merveille. J.’aime les albums qui imposent un mood.

Celui-ci sent la sueur, il est lascif sans être vulgaire car Tellier a cette élégance musicale subtile qu’ont les plus grands.

C.’est un album qui te donne envie de »enfin il porte bien son nom quoi. (rires)

Mes préférées : Sexual Sportswear / Fingers of steel / l’amour et la violence

The Heist – Macklemore & Ryan Lewis

à‡a c’est à  cause de ma fille de 12 ans qui le met en boucle à  la maison.

Alors au début, t.’arrives, tu râles et tu fais ton rôle de mère relou en lui demandant de baisser le son de cette  » musique de jeunes  » et au final, c’est moi qui monte le son discrètement.

Elle me fait me surprendre moi-même sur mes goûts.

Je crois que je vais enlever le panneau de la cuisine sur lequel il est écrit en rouge  » Le rap est interdit dans cette maison  » par crédibilité.

, Super Pop Corn – Super Pop Corn

l’album n’est pas encore sorti mais moi je l’ai. Super Pop Corn c’est Julien Mayerus et Jacques Le Honsec et c’est un peu la famille.

Jacques est l’ancien membre de  » Goût de luxe  » un groupe issu de la new wave goth qui avait connu le sacro saint top 50 en 1986 avec  » Les Yeux de Laura  » un geek bouddhiste de 50 ans mordu de synthés et de machines d’époques qui prenaient la poussière dans son studio. Quand Julien m’a dit que pour son nouveau projet il recherchait un réal 80.’ j’ai tout de suite pensé à  Jacques. Aujourd’hui ils ne se quittent plus et viennent de mettre tout le monde d’accord aux Francofolies. Je suis très très fière d’eux.

Mes préférées : Dans mon monde Happy (j’y fais un featuring) / Betty Blue /Robot dancer gogo lover.

, Everything is gonna be ok in the end – Make The Girl Dance

Au début, j’ai écouté cet album à  des fins professionnelles. C.’était un genre d’espionnage musical car je venais de demander à  Greg Kozo de s’occuper de la réal de mon prochain projet et pour être honnête, je connaissais uniquement ce qu’il avait fait avant MTGD et c’était ce qui avait motivé mon choix de lui confier le bébé.

Donc quand il a accepté, je suis allée écouter l’album histoire de ne pas passer pour une idiote au cas où il ferait référence à  un des titres.

Et avoir écouté ce LP, me conforte dans l’idée qu’effectivement, j’ai fait le très bon choix. Je crois qu’on va faire du bon travail tous les deux.

Mes préférées : Hormis les 3 singles qui évidemment sont imparables, il y a des perles comme Breezy ou Sleeping Daisy qui plantent l’ambiance direct et j’aime ça. The Sand/The Shiver est le bel ovni de l’album, et j’ai un faible pour Spakling Clarence à  cause de l’arpeggiator, c’est mon pêché mignon. Chez certaines ce sont les bonbons ou le chocolat, moi c’est l’arpeggiator. J.’assume.

Mes 5 albums ever

Waiting for the sun – The Doors

J.’ai toujours eu du mal à  choisir entre les 6 albums des Doors (+ An American Prayer).

J.’ai grandi avec eux, dormi avec eux, vomi avec eux (rires) qu’il m’est toujours difficile de les départager.

Un jour j’ai fait la plouf et je suis tombée sur Waiting For the Sun alors c’est la réponse que je donne quand on me pose la question.

Plus sérieusement, on va dire que de tous,  » Soft Parade  » est celui que j’aime le moins.

l’intégrale de Barbara

Elle, c’est la grande dame en noir, le modèle, LA référence alors c’est pareil, choisir c’est renoncer donc je prends tout.

J.’ai bien sûr un faible pour certaines chansons que je peux écouter en boucle sans jamais me lasser comme l’Absinthe, Dis quand reviendras-tu ?, mon enfance, Madame ou encore Parce que je t.’aime « 

Good City For Dreamers – General Elektriks

Hervé Salters derrière un clavier c’est »Comment dire, la classe absolue. J.’ai rarement vu quelqu’un d’aussi lié à  son instrument de manière si fusionnelle.

Le mélange des influences qu’il y a dans cet album donne un style unique., General Elektriks fait partie des rares que j’aime voir sur scène car ce n’est pas seulement beau à  écouter, c’est aussi intensément beau à  voir.

Les Nocturnes de Chopin.

Parce que je viens de là , du classique. C.’est mon chez moi, mon élément, le truc qui ressortira toujours. Et même quand je travaille sur un projet comme celui sur lequel je suis en ce moment qui est censé faire appel à  des influences électro, new wave ou trip hop, je ne peux pas m’empêcher de faire ressortir l’influence du classique, même si je me freine.

Et le 5ème est celui que je ne connais pas encore.

Je n’aime pas l’idée de me dire que je connais déjà  le top 5 de mes albums-pour-toujours. Tu sais, j’envie les gens qui ont une culture musicale énorme mais je les trouve souvent blasés. Dans mon ignorance j’ai cette chance, j’ai encore tellement de musique à  découvrir, de quoi m’émerveiller pour un paquet d’années.

Lorsqu’il m’arrive de faire découvrir une chanson que j’adore à  quelqu’un qui ne la connait pas encore je ne peux pas m’empêcher de penser  » Tu ne la connais pas ? mais la chance que tu as parce que vas l’entendre pour la première fois et ça va te rendre tout chose « 

[NDLR: Céline Mastrorelli travaille sur son nouveau projet French Riviera qui sortira quand… il sortira. Dans l’intervalle vous pouvez retrouver ses précédents travaux via le site officiel

Crédit Photos: Sand Mulas.]

Plus+

Le site officiel

Céline Mastrorelli dans le module Cannes Cocktail de Arte à  l’occasion du festival

Denis Verloes

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *