AM & Shawn Lee – La Musique Numérique

Déjà  arrivés en plein mois de juillet, il n’est plus que temps d’enfin, saluer ce disque qui nous a sauvés d’un printemps inexistant et d’un mois de juin à  la météo désastreuse. Depuis sa sortie discrète début mai,, cette deuxième aventure des tribulations du duo AM & Shawn Lee n’a fait que dispenser avec une régularité de métronome ses bonnes ondes et son groove salvateur.

Déjà  coutumier du fait – qu’on se rappelle du bien nommé Celestial Electric en 2011 – les deux compères ont remis le couvert avec énergie. Et renouent avec leur amour du beat funk, des claviers vintage et du son typiquement seventies et chaleureux qui caractérise leur joviale production.

Si Celestial Electric se rêvait en échappée rétro-futuriste, mix de funk groovy et sunshine pop californienne aux effluves black music années 70, nos deux bourlingueurs infatigables (relectures farfelues de l’histoire de la musique pour l†˜anglais Shawn Lee avec son Ping Pong Orchestra, pop songs soignées pour l’américain AM) poursuivent de plus belle leur collaboration enchantée.

Comme suggéré par le titre, La Musique Numérique explore plus franchement la passion des deux hommes pour les synthés analogiques, les B.O., de séries B et l’italo-disco qui fleurissaient à  l’orée des années 80″Un doigt de soul seventies, de digi-reggae et une pincée de nappes de claviers Casio » d’après AM lui-même, et, ajoutera-t-on, une bonne dose de talent et d’enthousiasme à  recréer l’esprit d’une époque sans cynisme aucun. Juste un vrai soin d’artisan musical amoureux de la légèreté, le plaisir et la,  liberté qui caractérisaient les productions de cette ère-là , entre hédonisme insouciant et mépris des chapelles musicales.

Comme deux gosses lâchés dans un magasin de bonbons, AM & Shawn Lee célèbrent avec jubilation l’ivresse de la danse (les tueries All The Love ou Good Blood), saluent les innovations sonores de précurseurs comme Giorgio Moroder (Replay, In The Aftermath) ou s’abandonnent à  leur vieille passion de la fusion groovy et des sections rythmiques d’enfer (Special Disco ou l’irrésistible Iron Leaf) tout en saluant l’élégance de figures souvent oubliées de rois du boogie comme Chaz Jankel ou les duos Hall & Oates ou Godley & Creme.

Seule touche nostalgique, la reprise respectueuse, et presque émue, du célèbre Steppin’Out de Joe Jackson achève de rassurer sur les intentions de ces deux mélomanes : le plaisir.

Nullement tombé dans le côté froid et obscur des machines, évitant les clichés rebattus du,  revival 80.’s, nos deux farfouilleurs catchy réussissent en plus avec ce disque addictif à  damer le pion sur le même terrain à  un certain duo casqué –  qui commence par Daftet finit par Punk ayant encombré le printemps médiatique avec son, piteux hommage à  la même période musicale, mais plein de vide, lui.

Disque idéal – avec le magnifique Silver Wilkinson de Bibio – pour célébrer les beaux jours et la liberté du moment, La Musique Numérique ne pourra être, à  l’instar de la paire de lunettes de soleil, la crème solaire, le parasol ou le verre de rosé, qu’un des indispensables de votre été. Qu’on se le dise.

Franck Rousselot

AM & Shawn Lee – La Musique Numérique
Date de sortie, : 06 mai,  2013
Label, : AM Sounds

facebook, 
bandcamp

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *