Une histoire d hommes – Zep

Très différent des bandes dessinées qui l’ont rendu célèbre avec le personnage de Titeuf, Une histoire d’hommes voit Zep évoluer dans un nouveau registre avec une histoire mettant en scène une bande de musiciens, des rockeurs qui ont connu un semblant de gloire dans les années 90 avec leur groupe Les Tricky Fingers. Mais à  la suite d’un incident survenu quelques minutes avant de monter sur scène pour une célèbre émission musicale de la télévision anglaise, le groupe s’est dissout et chacun est retourné à  une vie simple et banale. Seul, Sandro le chanteur est resté sur sous le feu des projecteurs et continue de mener une carrière solo.
18 ans après cet épisode, tous décident de se retrouver en Angleterre, le temps d’un week-end, histoire de se remémorer quelques bons souvenirs. Mais ce qui devait être un week-end entre vieux copains tourne rapidement au vinaigre. Les langues se délient et les petits secrets liés aux passé de chacun semblent aujourd’hui bien éventés. Mais gare aux victimes collatérales.

Avec ce récit en forme de huis-clos, Zep (qui doit pseudo au groupe Led Zeppelin) fait donc table rase du passé, dévoilant un nouveau style de dessin et des thèmes là  très adultes : les retrouvailles, le regard sur le passé, la fuite du temps, les regrets, les trajectoires croisées »
On appréciera cette évolution intéressante chez cet auteur qui, plutôt que de continuer à  capitaliser sur le succès interplanétaire de son héros Titeuf (aujourd’hui décliné dans divers format : BD, télé, cinéma »), a finalement choisi d’envisager de nouveaux projets en allant titiller un public adulte, plus exigeant et plus critique aussi.

Pari réussi donc avec cette histoire qui rappelle par moment un peu le style de Jean-Claude Denis, où il est question de musique rock, d’humour, d’amitiés tourmentées et de rivalités amoureuses.
Malgré son côté déjà  vu, Une histoire d’hommes reste une bande dessinée assez percutante et bien construite, très agréable à  lire. Avec beaucoup de finesse, Zep évite les clichés, alternant gravité et dérision, dans un récit qui marque ainsi des débuts en fanfare pour la nouvelle maison d’éditions, Rue de Sèvres qui devrait de nous réserver quelques jolies surprises dans les mois qui viennent.

Benoit RICHARD

Une histoire d’hommes
Scénario & dessin : Zep
Editeur : Rue de Sèvres
64 pages couleurs – 18€¬
Parution : septembre 2013

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *