M+A – These Days

M+A-thesedays

Après Things.Yes, à  l’électronique lumineuse, M+A revient avec un album plus pop et tout aussi ensoleillé. De quoi crier, E Viva Italia !

A l’époque, de Things.Yes, en 2011, j’avais parlé du début possible d’un Italian Touch avec l’avènement de ce disque et ce jeune duo italien de Forli. L’événement n’a pas eu lieu mais le premier album de M+A apportait un esprit particulier à  la musique électronique, d’une manière aussi probante – quoique différente – que Daft Punk ou Etienne de Crecy à  leur début. Un mélange original d’acoustique et d’électronique (avec trompette, percussion ethnique) et derrière les rythmes syncopés, , une positive attidude, dansante et communicative, incomparable.

Avec Things.Yes, notre paire d’Italien évolue de manière significative mais sans perdre la solarité de sa musique. Michele Ducci et Alessandro degli Angioli – citons leurs noms – ont pris confiance en eux. En leur voix (à  peine susurrée avant et largement affirmée par Michele aujourd’hui) et en leurs mélodies. These Days est donc naturellement un album authentiquement pop. Les M+A suivent le même chemin que Daft Punk, de l’instrumental au format chanson, tout en prenant une voie différente. A la différence de Random Access Memory,, M+A ne ressuscite pas stricto sensu le disco funk de Chic des années 70 mais fait plutôt écho à  la tentative -réussie – de Phoenix ou de Tahiti 80 de faire une pop soul blanche, entraînante et dansante. La musique des Italiens est empreinte de disco (When), de hip hop old school (avec des guest vocals sur Freetown solo et, New York There), de vraie soul (L.E.M.O.N). Elle prend une coloration plus roots, de blues et de folk (B Song et son côté Beck, Game et sa slide guitare) et ne s’interdit pas quelques apports world (des touches d’orientalisme sur Slow, hispaniques sur Freetown solo). Rien n’est trop beau, M+A charme tout azimut mais arrive à  lier toutes ses influences, avec facilité et évidence, dans une musique aux mélodies ultra sophistiquées, chaleureuses et sensuelles, par un travail d’orfèvre sur les harmonies – y compris vocales. These days est un album qui se danse (Down the west side, irrésistible) mais qui s’écoute, aussi avec autant de bonheur et d’envie. Avec M+A, l’été revient ! Chouette !

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 30 septembre 2013
Label : Monotreme records

Plus+
Site
Deezer

 

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *