5+5 = We Are Enfants Terrible

1jpg-oqew

En 2011, on découvrait les lillois de We Are Enfant Terrible avec »Explicit Pictures » un premier album electro-pop aux sonorités 8bit, comme un clin d’oeil aux jeux vidéo auxquels ils ont pu jouer durant leur enfance. Deux ans après, ils reviennent avec »Carry On » une production plus personnelle et plus aboutie, tout en gardant les qualités qui faisaient la force du précédent.

novembre 2013

5 disques du Moment :

tchik

!!! – Thr!!!ler
Ces New Yorkais, enfants d’Herbie Hancock et des Talking Heads livrent leur meilleur album. C’est tellement beau. On dirait de la mousse.

Siriusmo – Enthousiast
Le génie Allemand. Chaque Seconde de ce disque est différente de la précédente. De l’horlogerie Suisse déguisée Electro Funk Allemand. Le délire.

Orco – 0st
Un autre génie, Lillois. Un EP garni de 5 Titres parfaits. La mélodie brillante de simplicité plaquée sur des nappes et d’arpeggio de quelques-uns des plus beaux synthés analogiques. La petite fierté de notre Label Play It Loudly sur lequel Mr Orco nous fait l’honneur de sortir ces disques.

Discodéine – Swimmer
à‡a vient de sortir, c’est tout frais. Encore chaud. Des synthés un peu faux. Des Beats bien sentis. Du beau boulot.

Weekend Affair – The Last Time You had Fun
Une autre production de notre écurie. Le side project du batteur de We are Enfant Terrible qui fait du synthé avec un jeune chanteur Folk talentueux, Louis Aguilar. De la Synth Pop un peu de traviole. C’est chouette.

5 disques de toujours :

Ratatat_Classics_XL

Ratatat – Classics
C’est comme ci les 2 guitares avaient mangé 2 gameboys. Elles-mêmes mangées par un MPC géante. On ne parlera même pas des arrangements génialissimes et des mélodies folles de ce disque.

Principle of Geometry – Lazare
Salut, c’est Principle of Geometry, on est en 2007 et on vient de réinventer la musique électronique. Salut.

The Chemical Brothers – We Are The Night
Est-ce que je dois vraiment expliquer quelque chose pour ces 2 loulous là  ?

Yellow Magic Orchestra – Solid State Survivor
Et bien avant tout ça, en 1978, au Japon, sortait Solid State Survivor. Les inventeurs du synthé s’en servent. Et ça bute grave. Encore aujourd’hui.

Beastie Boys – Ill Communication
Du Rap, d’accord mais avec du Rock et de l’énervement comme on aime. On aurait peu en mettre d’autres mais celui-là  tourne pas mal dans le tour bus.

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *