La lesbienne invisible – Océanerosemarie & Sandrine Revel

La lesbienne invisibleSi la bande dessinée et le cinéma font bon ménage depuis plusieurs années déjà , le théâtre ou la scène en général s’acoquinent rarement avec le 9ème art. Pourtant c’est bien un one-(wo)man qui est adapté ici avec »La lesbienne invisible ».

Du show d’Océanerosemarie (qui est aussi chroniqueuse sur France Inter) il semble que l’on retrouve ici l’énergie et la légèreté dans une suite de scénettes, plus ou moins drôles, plus ou moins répétitives selon les pages, mais qui passées par le trait fin et le dessin léger, coloré de Sandrine Revel, se révèlent malgré tout très agréables à  lire.

Au-delà  de l’aspect purement formel qui plutôt convaincant, on retiendra un récit touchant par son côté assez très direct et sans fausse pudeur, qui montre notre Océanerosemarie évoquer avec beaucoup de sincérité et sans le moindre tabou son homosexualité et la manière dont elle vit sa différence.
A travers ce récit, Océanerosemarie partage ses questionnements, ses ressentis, ses émotions, ses anecdotes et son vécu de manière très directe avec un humour salutaire et une certaine facilité à  parler de tout et n’importe, tout ca rendu assez subtilement par le dessin à  la fois chaleureux et sensuel de Sandrine Revel.

3

Benoit RICHARD

A noter que »La lesbienne invisible » fera prochainement l’objet d’une adaptation au cinéma avec sans doute Céline Sallette pour incarner un des deux rôles principaux aux côté d’Océanerosemarie.

La lesbienne invisible
Scénario : Océanerosemarie
Dessin : Sandrine Revel
Editions Delcourt/Coll. Mirages
112 pages couleurs – 15,90€¬
Parution : octobre 2013

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *