F.S.Blumm – Up Up and Astray

fs_blumm_up_up_and_astrayAssocié à  la scène électronique allemande, F.S. Blumm a toujours aimé les instruments acoustiques. La preuve avec Up Up and Astray, formidable bal(l)ade,  à  la croisée des chemins.

L’Allemand n’en est pas à  son premier essai et ferait presque figure de référence, lui qui fit partie, successivement, des écuries Tomlab et Morr Music et qui a collaboré avec Nils Frahm. Avec Up Up and Astray, F.S.BLumm nous convie une nouvelle fois à  un bien agréable album. Venant du (post)-rock, le musicien a cette particularité – il,  n’est pas le seul non plus – d’utiliser avant tout des instruments acoustiques. De l’électronique, l’Allemand a gardé ce côté »agenceur » de sons. Mais ici les programmations elles-mêmes sont traitées comme les percussions acoustiques (kalimba, marimba…), c’est-à -dire sur un mode rapide et alerte,, donnant à  cette coolitude une vivacité permanente. La musique est ainsi agréable d’écoute, douce et nonchalante mais fourmillante d’idée et de sons. C’est un festival d’instruments à  vent, de la trompette de velours à  la clarinette basse donnant la pleine mesure de sa profondeur de ton. Tout en toucher, la guitare acoustique omniprésente n’en finit de se piquer au jeu. Et quand les voix filles (Madeleine Jonsson et Ella Blixt) et garçon (Guido Möbius) viennent se poser sur ces instrumentaux délicats, elles le font avec une incomparable douceur, ne brisant aucunement la magie créée par F.S. Blumm. Comme ses prédécesseurs,, Up Up And Astray se joue du jazz, de la musique latine (c’est aussi fin que de la bossa, sans en être), du lofi, de la pop artisanale d’un Comelade, pour trouver une posture personnelle et centrale, bourrée de poésie.

Denis Zorgniotti

Date de sortie : 25 novembre 2013
Label : Pingipung / Kompakt

PLus+
Site
Deezer

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *