Les meilleures séries de 2013 – J-François Lahorgue

STA0313BROADCHURCH2_327342k

Difficile top 10 exigé pour des séries de plus en plus riches, prenantes, exigeantes et aussi intenses que bon nombre de films diffusés l’an passé. Liste très personnelle des 10 séries (ou saisons de séries) qui m’ont marquées en 2013.

1 / Breaking Bad (saison 5)
… ou plutôt le couronnement pour ce final en apothéose de six années grandioses passées en compagnie de l’un des gentils-méchants les plus importants des séries TV récentes. L’occasion de saluer une série qui n’a jamais faibli au cours de ses saisons (fait rarissime) et qui restera comme une référence de scénario, mise en scène, interprétation et morceaux de bravoure. Du quasi sans-faute, Mister White / Heisenberg me manque déjà .

2 / Broadchurch (saison 1)
La surprise (et coup de coeur de dernière minute) de 2013 nous vient du Royaume-Uni. Enquête policière au départ classique, cette série dépeint pourtant la plongée douloureuse et collective d’un village d’apparence paisible dans les secrets enfouis et les passés douteux de ses habitants. Dense, glauque, et finalement émouvant, du grand art.

3 / The Killing (saison 3)
Autre enquête policière, poisseuse et glauque, cette fois-ci aux limites des USA et du Canada… Démarrée de magistrale manière en 2011, The Killing a su se renouveler deux ans plus tard et offrir un grand moment de polar ténébreux, sombre et magnifique, excellemment interprété. Jetez-vous-y dessus si ce n’est déjà  fait.

4 / Top Of The Lake
Encore une enquête policière glauque…c’est mon dada, vous vous en doutiez. Mais l’originalité de cette mini-série tient à  son format (une seule saison, quelques épisodes, un long film quoi), son ambiance (douce et un peu surréaliste, du Jane Campion tout craché) et une plongée lente, sombre et fascinante dans les remous d’une petite ville de Nouvelle-Zélande. La plus cinégénique et classe des séries de l’année.

OrangeIsTheNewBlack2013671028705
5 / Orange Is The New Black (saison 1 )
Révolution dans le monde des séries, puisque Netflix, chaîne du Web, diffuse deux de ses plus grands atouts (et succès) sans passer par les grandes chaînes US. OITNB dépeint le quotidien d’une citoyenne normale enfermée par erreur dans une prison pour femmes. Tour à  tour violente, drôle, attachante et sans compromis, cette série est une grande surprise, intense et réussie.

6 / Mad Men (saison 6)
On se reprend à  aimer la lente déchéance de Don Draper, l’homme à  clopes, à  femmes et à  idées publicitaires. Les années 60 dans le prisme du quotidien décalé et lent des personnages sophistiqués de Matthew Weiner restent encore le terreau idéal pour cette série brillante et mélancolique, pierre angulaire de la production TV des années 2000-2010.

89599674
7 / La Gifle (saison 1)
Encore une mini-série à  8 épisodes uniques, cette fois venue d’Australie, et un petit chef-d’oeuvre. Huit personnages, huit vies et huit regards sur un seul événement d’apparence anodine : une gifle violente donnée par un adulte à  un gamin lors d’un barbecue familial et amical. Le réalisateur déploie tout son arsenal d’étude sociologique et psychologique pour nous offrir un grand moment de télévision forte et intelligente.

8 / House of Cards (saison 1)
Encore un gros coup de Netflix : David Fincher aux commandes et à  la réalisation deux premiers épisodes, Kevin Spacey et Robin Wright (tous les deux impressionnants) au casting, des affaires politico-culs en exergue…n’en jetez plus. Si la série n’est pas tout le temps à  la hauteur, certains sommets atteints justifient qu’on s’attarde sur l’un des événements majeurs de la TV de l’an passé.

9 / Utopia (saison 1)
L’OTNI (Objet Télévisuel Non identifié) de 2013, et à  la sauce anglaise. Malsain, violent, intrigant, touffu, et hyper excitant tout du long, Utopia a fait beaucoup parler. Et continuera je pense un moment.

10/ Real Humans (saison 1)
Deux immenses raisons de voir cette série : elle vient de Suède, c’est pas tous les jours que ça arrive. Et c’est le pitch le plus séduisant de l’année : la cohabitation entre des humains et des hubots (humains-robots) dont les premiers se servent pour des tâches quotidiennes. Mais pas que… Parfois inégal sur l’ensemble de la saison 1, cette série reste troublante et originale, posant de redoutables questions sur l’avenir de notre société face aux potentiels technologiques à  venir. LA curiosité de 2013.

Jean-François Lahorgue

Envie de partager :

2 thoughts on “Les meilleures séries de 2013 – J-François Lahorgue

  1. Je n’ai pas encore vu cette série qu’on a assez souvent comparé à une
    redite de « Mad men »… je vais quand même suivre vos conseils et y
    jeter un oeil… merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *