5+5 = Johnny Hawaii

johnnyhawaii

Originaire de Marseille, Olivier Scalia est,  Johnny Hawaii, un pseudo sous lequel il produit une musique aussi belle qu’étrange, une musque à  l’humeur estivale, entre ambient et surf music, avec sonorités californiennes années 50, rythmées par le flot de vagues et sur lesquelles viennent se poser des guitares réverbérées et baignées de delay.
Son album »Southern Lights » est à  découvrir sur le label Hands In The Dark Records.

janvier 2014

5 disques du moment :

stave

Broadcast & Focus Group »Witch cults »
C’est Mathieu d’Oh! Tiger Mountain (qui m’accompagne sur scène) qui m’a fait découvrir ce disque magique. Depuis on fait une fixette sur tout le catalogue de Ghost Box records. C’est notre délire du moment, les collages psychédelico-abstraits.

Atlas Sound »Logos »
C’est pas nouveau, mais ce disque squatte ma voiture depuis que je l’ai acheté, je l’écoute sur chaque trajet, c’est donc un disque du moment qui risque de devenir un disque pour toujours…

Laraaji »Flow goes the universe »
Découvert récemment via la compilation »i am the center ». C’est aussi une de mes marottes actuelles, »l’ambient ». Je recommande aussi J.D Emmanuel.

Petit Fantôme »Stave »
Je ne vais pas être très original, un des albums de l’année. On a récemment joué à  Bordeaux à  l’invitation du collectif Iceberg. On y a ouvert pour les Crâne Angels, qui est un peu le »supergroupe » du collectif, et chacun des membres a un,  projet solo qui déchire, Lonely Walk, JC Satan, Botibol, Monolithe Noir, etc…On espère sous peu arriver au même résultat avec notre collectif, »Microphone recs » on y travaille.

Morgan Delt »Psychic death hole »
Encore une suggestion de Mathieu »Oh! Tiger Mountain » en fait j’ai même plus besoin de lire la presse avec ce jeune homme…Du garage folk psyché lo-fi, ambiance lsd/vishnu/tête de mort.

5 disques pour toujours :

the-beatles-1967-1970-blue-album

Beatles »1967/1970″
La compil' »bleue ». C’est le disque qui trainait à  la maison quand j’étais gamin. Je n’écoutais que ça, et une cassette best of des Beach Boys. à‡a me suffisait largement, c’est tellement riche et propice à  l’imagination…Enfin, pas besoin de disserter pendant trois heures, c’est les Beatles quoi! Vers huit/neuf ans j’ai décidé qu’il fallait que j’écoute de la musique pop de mon époque et j’ai acheté l’album »Stay on these roads » de A-ha.

Beck »Mellowgold »
Direction l’adolescence!,  Avec le recul, je crois que je préfère »one foot in the grave » mais »mellowgold » et surtout »loser » ont servi de déclencheurs, c’est le moment où je plonge dans la musique »indie ». J’avais déjà  senti un truc frémir en moi lors du passage de Nirvana à « nulle part ailleurs » mais bon le type est mort un mois plus tard et il me fallait des idoles vivantes.

Pavement »Wowee zowee »
Avec Beck, Stephen Malkmus est un autre exemple de coolitude absolue, et une autre idole… une sorte de génie dilettante. J’aurais pu mettre »slanted & enchanted » ou »crooked rain » les trois premiers albums de Pavement sont des chefs-d’oeuvre. J’ai toujours fait tout mon possible pour,  ressembler Stephen Malkmus, coupe de cheveu, dégaine…le mec vieillit super bien en plus.

Olivia Tremor Control »Dusk at cubist castle »
Sans doute mon disque préféré de tous les temps, du moins celui que j’ai le plus joué. Je l’ai acheté sur la foi d’une photo (des types avec des pattes d’eph’ en tergal et des épis de maîs collés sur la figure), et d’une chronique dans rock’n’folk qui disait en gros »les Beach boys reprenant Syd Barrett, ou l’inverse ». La perfection pop 60’s transposée dans le DIY 90’s.

Weezer »Blue album »
L »album de la discorde. Mes potes au lycée tendaient vers des trucs noisy, Shellac, Unwound, les premiers Sonic Youth et moi j’écoutais Weezer ou »Wake up » des Boo Radleys en cachette, avant de débouler un jour en répète avec ces disques et de faire mon coming-out »j’aime la pop ». Je me souviendrai toute ma vie de la mine déconfite de mes potes ce jour-là …Il m’arrive encore aujourd’hui de mimer les solos de guitare de Rivers Cuomo en slip devant le miroir…(j’ai 34 ans).

Johnny Hawaii – Southern Lights
La Station Radar/Hands In The Dark – 2013

à  écouter sur bandcamp

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *