Rectify – saison 1

rectify

Daniel Holden est un miraculé. Après avoir passé 19 années derrière les barreaux en attente d’une exécution,,  il est finalement disculpé grâce à  des analyses ADN. De retour dans sa ville natale, qu’il avait quittée alors qu’il n’avait que 18 ans, Daniel doit de se reconstruire autour des siens. Pas facile surtout que pour beaucoup, il reste le seul et unique coupable de l’assassinat de la jeune Hanna.

Les 6 épisodes de cette saison 1 particulièrement prometteuse racontent donc le retour à  la vie de cet homme, comment ses proches doivent se réhabituer à  lui, comment il doit trouver sa place dans une famille,  qui le pensait perdu à  tout jamais, entre deux soeurs bienveillantes,,  une mère un peu paumée, un jeune frère qui a pris sans chambre et un beau-frère incrédule et peu affable. Tourmenté par ses années d’emprisonnement, il repense souvent aux discussions qu’il avait avec ses voisins de cellules »matérialisé à  l’écran par des flashbacks très émouvants, à  travers lesquels on peut se rendre compte quelles sont les conditions de détention des condamnés à  mort aux Etats-Unis.

Mélodrame plus que thriller ou pamphlet anti-peine de mort, »Rectify » raconte avec pudeur la douleur de son personnage principal, subtilement interprété par l’acteur australien Aden Young, tout en retenue et en sensibilité, dont la voix faible et métallique rappelle étrangement celle du chanteur Bill Callahan. A,  ses cotés, les deux,  filles qui veillent sur lui (la brune et la blonde, respectivement Abigail Spencer et Adelaide Clemens) sont au diapason avec un jeu, là  aussi, plein de simplicité mais très touchant.

Dans une mise en scène sobre, sans misérabilisme ni sentimentalisme, signée Ray McKinnon (Le Arnie Cunningham du »Christine » de John Carpenter c’et lui !) qui pourra évoquer par moment un certain cinéma social indé américain, »Rectify » nous tient en haleine durant 6 beaux épisodes grâce à  un scénario plein d’humanité et d’une grande finesse, jamais tire-larme et qui laisse en permanence le spectateur dans le doute »en attendant un hypothétique dénouement dans une saison 2 prévue en 10 épisodes et visible courant 2014 sur Sundance Channel.

4

Benoit RICHARD

Rectify – saison 1
6 épisodes
Série américaine créée par Ray McKinnon (2013)
Avec Aden Young, Abigail Spencer, Clayne Crawford…
Genre : Drame
Format : 42 minutes
Première diffusion US, le 22 avril 2013 sur Sundance Channel

Envie de partager :

3 thoughts on “Rectify – saison 1

  1. Je n’ai pas encore vu cette série qu’on a assez souvent comparé à une redite de « Mad men »… je vais quand même suivre vos conseils et y jeter un oeil… merci !

  2. Oui, allez-y, vous verrez que ce n’est pas une redite de Mad Men. Ça se passe à la même époque certes (fin des années 50 même) mais la série raconte totalement autre chose. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *