5+5= Cosmos70

cosmos70

Trio Lyonnais, Cosmos71 oeuvre depuis leurs débuts dans un genre,  électro-pop aux sonorités vintage. Après deux albums (« Voices » paru en 2008 et »A Poet With Nothing To Say » en 2011), le groupe est de retour avec (Kármán lin » un album dont les chansons touchent directement au coeur, avec des mélodies belles à  pleurer et des arrangements où les instruments analogiques et les sonorités numériques se confondent harmonieusement. La plus belle réussite du groupe à  ce jour.

février 2014

5 disques du Moment :

Agnes Obel Aventine

Agnes Obel »Aventine »
Un piano délicat. Une voix enchanteresse. On touche du doigt la grâce.

James Holden »The Inheritors »
James Holden s’aventure sur le terrain du psychédélisme et de la musique de transe tout en restant fidèle à  ses racines techno et electronica. C’est un album ambitieux, exigeant, d’une rare cohérence. A mon avis, un chef- d’oeuvre.

Arcade Fire »Reflektor »
Pour les morceaux au souffle épique, le groupe les signe toujours avec classe et grandiloquence.

Syd Matters »Brotherocean »
Pour les évidences mélodiques et le travail sur le chant et ses arrangements. Un très beau disque où le groupe non seulement se renouvelle mais l’interprète parfaitement sur scène.

The Knife »Shaking the habitual »
Le son, les textures, les longueurs torturées, l’expérimentation dans la pop,,  la pop dans ses extrêmes… tout y est, mêmes les passages pénibles qui soulignent en creux les moments parfaits. A écouter très fort au casque.

5 disques de toujours :

Pierre Henry

Pierre Henry »Messe pour le temps présent »
Un des vinyles sur la platine de mes parents, ma première surprise musicale d’enfant et sûrement le premier frisson. Le souvenir de l’inconnu, de l’étrange.

Pink Floyd »Atom Heart Mother »
Découvert à  13 ans, en mettant le vinyle de mon père, parce que j’aimais bien la vache sur la pochette. Mes premiers pas dans la musique planante. Une sorte de madeleine de Proust.

The Cure »Pornography »
Sombre, désespéré, claustrophobe, magnifiquement triste.

Miles Davis »Kind of Blue »
Une oeuvre pleine de silences musicaux, d’espaces, de dialogues entre musiciens.

Aphex Twin »Drukqs »
Le gourou de l’electronica signe une oeuvre aussi enfantine que sérieuse. Pleine de lumière et de recoins sombres. Souvent imité jamais égalé.

Cosmos70 : Kármán Line – Autoproduit
Sortie : 19 novemnbre 2013

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *