King Krule – 6 Feet Beneath the Moon

king_kruleRappelez-vous vos 19 ans. Qu’y restait-il de la révolte, des exagérations et des bitures adolescentes? Pour Archy Marshall, figure archétypale de jeune lad anglais roux élevé au houblon de pub et à  la clope, il reste un blues, un spleen intemporel, à  la mode 2014.

… Et une voix dont on se demande oú se cachent autant de basses à  l’intérieur d un freluquet blanc pâle.

Le Zoo kid transformé en King Krule aigri crache ici sa haine cynique d’observateur des rues des suburbs de Londres, sur un mélange électro, pop bidouilleur qui doit autant à  The Streets ou David Holmes qu’au think tank de Blur.

King Krule percute le quotidien et les images d’Épinal de la jeunesse anglaise en 2014, de sa voix de rasta man qui éructerait un No Future que n’aurait pas manqué de passer Joe Strummer dans son émission radio de découvertes, si le sort vachard n’en avait décidé autrement.

6 feet beneath the moon est sans doute l’album le plus étrange et à  la fois le plus simple que j’ai aimé écouter et réécouter en provenance de l’Angleterre de 2013., Il y a de la torpeur perfusée au shit, comme dans un album de dub, ou jadis celui de Day one; mais plus loin contrebalancé par du presque punk, du quasi ska, quand le bonhomme se réinvente en crooner de la crypte. Soit l’exact pendant sans style -et du coup plus sincère- du rock de Pete Doherty avec ou sans ses Babyshambles

6 feet beneath the moon se révèle meilleur écoute après écoute. Porté par la voix étrange de son interprète on se rend compte petit à  petit de la forme un peu nostalgique et de la richesse des arrangements.

A déguster sans modération. S’accommode aussi bien du réveil dominical que du warm up d’avant soirée.

Denis Verloes

4

Tracklist

Label: XL recordings / Beggars
Date de sortie: 13 Août 2013

Plus+
Le site officiel
La page facebook
La page twitter

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *