5+5 = Gontard!

gontard55

Gontard! joue et enregistre des chansons courtes depuis plus de 10 ans, dans l’ombre et dans le calme, chez lui, à  la maison. Des chansons souvent dingues, troublantes et parfois même carrément sublime comme on pourra s’en rendre compte à  l’écoute de son dernier album »Comment ramener un noyé à  la rive » (2013), ou de son récent EP le sublime »Travesti » (2014) ou encore de sa Mostla Tape réalisée pour le label Almost Musique.

février 2014

Cinq 45 tours du moment :
Le moment, c’est l’immédiat, c’est donc le format court 45t ou maxi

cure

1- The Cure : It’s not you (extrait de l’album Three Imaginary Boys 1979)
Groupe ultime, jaillissant du gris, lorgnant vers le DIY d’autres continents, fondateur pour TOUS.
Pas des bébés fauves, mais des jeunes tigres!

2- Apollo Brow & Planet Asia : Bar Mitzvah (extrait Abrasions : Stitched up EP 2014)
Ampleur, épaisseur, ludique, esprit aiguisé. Ca libère. Jamais sur Skyrock…

3- Kourosh Yagmaei : Leila (extrait de Back from the brink réedition de 2011)
Artiste iranien des années 70, chanson d’amour qui se bagarre. Ultra pop, morceau qui se livre au bout de quelques minutes. Ravageur. Révolutionnaire.

4- Aidan John Moffat : Nothing in common (extrait de l’album I can hear your heart 2008)
Comme pour,  Momus, j’adore son art du collage même si ce qui me touche le plus sont ses textes crasseux, intimes et pop (possible donc…). Inspirant.

5- Kevin Morby : Harlem River (extrait de l’album Harlem River 2013)
Bien troussé, beau spectre, belle voix, parfois dans les chroniques indés on trouve des perles comme cela (Richard Hawley, Adrian Crowley etc). Intemporel, trop mélodique pour ne rentrer que dans la case Pitchfork dévitalisé. Mais Kevin passera t-il l’hiver?

Cinq disques pour toujours :
On oublie forcément des membres du panthéon type The Halo-Benders, The Go-Betweens, Ferré, Gainsbourg, Jean-Luc Le Tenia, Ghostface Killah etc, et on resserre les boulons.

Daniel_Johnston_Fun_1994

1- Daniel Johnston : Fun (1994)
Liberté totale, mélodie, brutalité pop. Histoires racontées.

2- Molly Drake : Molly Drake (réedition 2013)
Enregistrements cassettes faits en cachette. Années 50, campagne anglaise. Une fois de plus, une liberté exprimée dans des vignettes courtes. Une expérience. Tristesse bourgeoise qui nous donne des clés pour encore mieux comprendre l’oeuvre de son fils. Genèse.

3- Mendelson : L’avenir est devant (1997)
Mini chroniques urbaines, plume affutée, le voisin de palier se raconte. Pascal Bouaziz est un auteur majeur, tout le monde le sait, tout le monde lui dit?

4- The Magnetic Fields : 69 love songs (1999)
Très post-punk dans l’esprit DIY. On empile, on colle, on superpose. J’aime le côté manifeste de ce travail. Radical et léger à  la fois. Indépassable.

5- BO Film Colpo Rovente de Piero Piccioni (1970)
J’en mange tellement des BO qu’il est bien naturel d’en garder une pour toujours. Les cordes font la différence.,  Jamais vu le film d’ailleurs…

Gontard! vu par Stéphane Monnot

http://gontard.bandcamp.com/
on trouve aussi ses disques sur Sorry But Home Recordings
Gontard! Facebook

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *