How I Live Now – Kevin MacDonald

afficheLa guerre nucléaire a ceci de bon qu’elle transforme une adolescente new yorkaise, névrosée et emprisonnée dans une existence aseptisée, en jeune fille, certes tombée amoureuse de son cousin anglais dans la famille duquel elle est venue passer des vacances, combattante et débrouillarde, libérée et prête à  tout. Décidément le réalisateur britannique Kevin MacDonald ne parvient toujours pas à  nous intéresser, après l’appliqué et terne Dernier Roi d’Écosse et l’hagiographique et ennuyant Marley. Nous serions même tentés d’ajouter qu’une étape supplémentaire dans le sirupeux et l’à -peu-près n’importe quoi a été franchie avec cette bluette qui tient du jeu de pistes et du camp de scouts, sous fond du déclenchement d’un troisième conflit mondial, irréel, inexpliqué et, au final, totalement invraisemblable.

l’évolution du personnage principal, cette Daisy allergique à  tout, se lavant les mains sans cesse au look gothique qu’elle abandonnera pour celui de la vaillante baroudeuse qui traversera la campagne anglaise avec un sens incroyable de l’orientation, qui plus est, sans vivres ni eau, est donc absolument grotesque et risible. Des images léchées des paysages britanniques estivaux, des jolis minois d’adolescents – Daisy et le charmant cousin – et un angélisme ahurissant semblent ainsi destiner le film au public de moins de quatorze ans, particulièrement ciblé depuis quelques mois. Les autres soupireront de lassitude et riront sous cape de cette épopée idiote dont le contexte pourtant tragique, mais abordé de manière bien trop irréaliste et distanciée pour qu’on parvienne à  en mesurer la gravité, ne devrait pas prêter à  s’esclaffer.

Patrick Braganti

1

How I Live Now
Drame britannique de Kevin MacDonald
Sortie : 12 mars 2014
Durée : 01h46

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *